Accueil Actu Belgique Société

Le prix des croquettes pour chats et chiens va encore augmenter: attention aux préparations faites maison

Les prix de nombreux produits alimentaires et non-alimentaires ne cessent d'augmenter ces derniers mois, et parmi ceux-ci, les croquettes pour animaux n'échappent pas à l'inflation. En un an, les prix ont augmenté de 5 à 10% et on annonce encore une nouvelle hausse de 20% dès le mois prochain dans les magasins spécialisés dans les produits pour animaux.

Plusieurs grandes marques sont concernées : Whiskas, Pedigree et Sheba... Toutes aux mains du géant américain Mars. En cause ? L'augmentation des coûts de production, de transports et des coûts salariaux.

Dans les rayons de croquettes pour chiens, les produits premiers prix ont désormais la cote. Certaines étagères sont vides. Actuellement, le prix se situe entre 2 et 4 euros le kilo. Mais à partir du 1er décembre, il faudra majorer ces prix de 20% soit une hausse de 40 à 80 cents le kilo. Pour les croquettes Premium, il faut compter aujourd'hui 6,50 euros le kilo. "Pour les sacs de 12kg pour les chiens, très récemment, on a encore pris 3 euros sur le sac. Donc oui, les prix montent et malheureusement, c'est une constante de ces derniers mois : les prix augmentent un petit peu régulièrement", souligne Quentin Corbisier, vétérinaire à Temploux, dans le namurois. 

Pour les chats, les prix sont encore un peu plus élevés: le premier prix est à 2,40 euros le kilo. Les croquettes Premium sont à presque 10 euros le kilo. Et en ce qui concerne les croquettes spécialisées (médicamenteuses), pour les chiens et chats, cela coûte une dizaine d'euros le kilo.

La solution: faire à manger soi-même?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, faire les repas de ces animaux soi-même ne coûte pas moins cher. Au contraire ! La ration doit comprendre des légumes, des féculents et des protéines, dont les prix ont, eux aussi, augmenté. Et à cela s'ajouter encore les prix de l'énergie et notamment du gaz pour les cuisiner. 

"Ce qui va coûter cher dans l'alimentation de carnivores domestiques, ce sera la protéine d'origine animale que l'on va leur fournir. Et comme tout le monde le sait, la viande a aussi bien augmenté et c'est d'ailleurs ce qui explique l'augmentation du prix des croquettes, c'est l'augmentation du prix de la viande, entre autres. Donc, pour moi, au niveau du calcul du coût, ça ne sera pas si rentable que ça. Il faut acheter les produits, les conserver, les cuisiner... Ça va prendre du temps, ça va prendre de la place dans le frigo", note le vétérinaire namurois. 

Surtout que préparer soi-même la nourriture pour ses animaux peut constituer un risque en cas de mauvais dosage. "Faire une ration ménagère pour un carnivore domestique, ça ne s'improvise pas, ça se calcule. Le risque de faire une ration ménagère soi-même sans l'aide d'un nutritionniste, c'est que la ration sera déséquilibrée et qu'on va augmenter les risques d'obésité ou de maladies liées à l'alimentation", insiste Quentin Corbisier.

À la une

Sélectionné pour vous