Accueil Actu

Clim dans les transports en commun: fait-il assez chaud pour l'activer? Qui se charge de le faire?

Nous vivons la journée la plus chaude de la semaine. Les transports en commun ont donc activé l'air conditionné. Mais certains roulent aussi fenêtres ouvertes. A quoi cela est-il dû? Qui gère la climatisation des transports en commun?

"La climatisation et les systèmes de ventilation dans les véhicules sont entièrement automatiques", débute Renaud De Saint Moulin, directeur des systèmes de transport à la Stib. "C'est-à-dire que les consignes de fonctionnement sont programmées dans le logiciel du bus ou du tram, le conducteur n'a aucune influence par rapport à ça", continue-t-il.

La température extérieure atteint 25 degrés maximum ces-derniers temps. Si pour certains, il fait trop chaud dans les transports, d'autres ont trop froid avec la clim. Est-il trop tôt pour l'activer? Et surtout, est-ce écologique d'allumer le système de refroidissement? 

"Il n'est activé que quand la température à l'intérieur du véhicule monte au-dessus d'une température maximum. Donc en terme d'écologie, c'est justement le principe de ne pas utiliser la climatisation lorsque la température reste en-dessous de ce seuil", explique le directeur des systèmes de transport à la Stib. Un seuil fixé à 23 degré en ce moment dans les bus et les trams, mais qui pourrait changer si les températures extérieures augmentent.

Certaines villes redoublent d'originalité pour qu'il fasse moins chaud dans les transports 

Certaines villes dans le monde, comme en Espagne, ont adopté des bus à toit végétalisé pour abaisser la température à l'intérieur des transports. A Bruxelles, cette option n'est, pour le moment, pas à l'étude. 


Toit de bus végétalisé en Espagne © Youtube, Xavier Sanchez 

À la une

Sélectionné pour vous