Accueil Actu

Coronavirus en Belgique: le port du masque obligatoire dans l'espace public à partir de 12 ans?

Un plan de déconfinement, par étapes : c'est ce qu'on devrait annoncer, à l'issue du conseil national de sécurité ce vendredi. Les chiffres sont plutôt encourageants : moins d'hospitalisations, moins de patients admis, en soins intensifs. De nombreux sujets seront débattus.

> CORONAVIRUS en Belgique: les dernières infos 

Nos confrères du Soir ont pu consulter le rapport du groupe d'experts chargé d'étudier la stratégie de déconfinement. Ce travail, qui contient une série de recommandations, a été remis aux autorités. C'est désormais au gouvernement s'il suit ces recommandations ou s'il prend une toute autre direction. Selon le journal le Soir, les experts recommandent le port du masque dans l'espace public à partir de 12 ans.

Ainsi, selon des informations rapportées par nos confères, toutes les personnes de plus de 12 ans devraient porter un masque dans l'espace public. "Les versions artisanales ou jetables feront l’affaire, pour autant qu’elles soient renouvelées ou lavées correctement", peut-on lire dans les colonnes du Soir. 

L'Académie royale de Médecine de Belgique avait fait savoir, il y a quelques jours, qu'elle recommandait le port du masque en tissu pour la population en cette période de Covid-19 et pendant celle du déconfinement. Si le couvre-visage artisanal permet une filtration de 70% des particules virales, l'Académie rappelle en outre que l'efficacité de ces masques sera amoindrie si elle n'est pas couplée avec les mesures de lavage fréquent des mains et de distanciation sociale.

Au micro de Fabrice Grosfilley sur Bel RTL ce vendredi, Charlotte Mauchien, psychologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc, expliquait que le port du masque peut être compris par les enfants dès 4,5 ans. "On peut imaginer qu'on peut commencer à les intégrer vers 4/5 ans. Pour les maintenir dans le temps et que ça reste en permanence dans l'esprit, il faut attendre au moins 7/8 ans pour que, même à travers le jeu, on n'oublie pas des choses qui nous sont demandées pour, par exemple, éviter la propagation du virus", nous précisait-elle. 

À la une

Sélectionné pour vous