Accueil Actu Magazine Culture

Un manuscrit de Beethoven perdu depuis 1937 vendu aux enchères à Bruxelles

Un manuscrit de Ludwig Van Beethoven sera proposé aux enchères par la maison de vente bruxelloise Arenberg Auctions du 14 au 16 décembre prochain. La partition, estimée entre 50.000 et 60.000 euros, provient de la collection privée d'un avocat bruxellois et ami de la famille royale belge. Un feuillet signé par le compositeur hongrois Franz Liszt sera également mis aux enchères.

Originaire de Bonn en Allemagne, Beethoven est l'un des plus grands compositeurs de musique classique. De 1792 à 1794, à Vienne, le futur maestro étudie auprès d'un autre grand maître, Joseph Haydn. Ses trois premières sonates pour piano, qui lui sont d'ailleurs dédiées, n'ont pas encore été retrouvées à ce jour. Deux manuscrits distincts, dont l'un sera prochainement vendu en chères à Bruxelles, ont été dénichés.

Introuvable depuis 1937, le manuscrit a été exhumé de la collection privée de Lucien Tonnelier, un avocat bruxellois décédé il y a près d'un siècle. Ce juriste et pianiste accompli avait notamment accompagné la reine Élisabeth et dispensé des cours de piano à la princesse Marie-José de Belgique. Retrouvée par un héritier, la partition se compose de quelques groupes de triolets, d'accords et d'octaves.

La même collection contient également un feuillet signé par le compositeur hongrois Franz Liszt. Il sera également proposé aux enchères les 14, 15 et 16 décembre prochains.

À la une

Sélectionné pour vous