Accueil Actu Monde Economie

De nouveaux résultats de recherche décevants pour Argenx

La société biotechnologique belge Argenx interrompt ses recherches sur le traitement de la maladie rare de la peau qu'est le pemphigus avec son médicament l'Efgartigimod. L'entreprise du Bel 20 l'a annoncé mercredi avant l'ouverture de la Bourse. Ce constat s'ajoute à celui similaire dressé le mois dernier par l'entreprise pour une maladie du sang, le PTI.

L'étude portant sur le traitement du pemphigus, maladies dermatologiques de type maladies bulleuses et auto-immunes qui s'attaquent aux muqueuses et à la peau, n'a pas atteint ses objectifs primaires et secondaires. Elle n'a montré aucune différence significative entre le groupe de patients ayant reçu le médicament et le groupe ayant reçu un placebo.

"Argenx ne poursuivra pas de développement supplémentaire dans le pemphigus et prévoit de donner la priorité au développement clinique de l'Efgartigimod dans ses indications auto-immunes sévères en cours", a fait savoir l'entreprise.

À la une

Sélectionné pour vous