Accueil Actu

"The Power of the Dog" de Jane Campion en tête des nominations aux Oscars

"The Power of the Dog", western sombre et psychologique de Jane Campion, est parti mardi en tête de la course aux Oscars, très ouverte et diversifiée après une année de disette liée à la pandémie.

Le film produit par Netflix a récolté au total douze nominations, notamment dans les catégories du meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur (Benedict Cumberbatch en cow-boy tourmenté) et meilleurs seconds rôles féminin (Kirsten Dunst) et masculin, où il parvient à aligner deux candidats sur cinq au total (Jesse Plemons et Kodi Smit-McPhee).

Encore plus remarquable, sa réalisatrice, la Néo-Zélandaise Jane Campion, entre dans l'histoire en tant que première femme à décrocher deux nominations pour l'Oscar du meilleur réalisateur, 28 ans après "La Leçon de piano".

"The Power of the Dog" est suivi de près par le space opera à gros budget "Dune" (dix nominations) de Denis Villeneuve, snobé cette année en tant que réalisateur par l'Académie des arts et sciences du cinéma qui décerne les Oscars. Cette adaptation du roman de science-fiction de Frank Herbert a fait un tabac dans les catégories techniques mais sa vedette, Timothée Chalamet, n'a pas été retenue.

Kenneth Branagh fait partie des cinq candidats en lice dans la catégorie du meilleur réalisateur grâce à son film "Belfast", plongée en noir et blanc dans son enfance au cœur des violences nord-irlandaises de la fin des années 1960. Avec sept nominations, "Belfast" est à égalité avec le remake du film musical "West Side Story" par le maître Steven Spielberg, lui aussi sélectionné par le jury.

"Quel chemin parcouru depuis les rues de Belfast jusqu'à l'Académie des Oscars. Aujourd'hui, je pense à ma mère et à mon père, et à mes grands-parents, à quel point ils étaient fiers d'être irlandais", a réagi Kenneth Branagh.

Malgré l'accueil mitigé reçu par son remake, "West Side Story" s'est frayé un chemin parmi les dix films candidats à l'Oscar du meilleur long-métrage, récompense suprême d'Hollywood, avec aussi une nomination pour Ariana DeBose pour le second rôle féminin.

Les deux derniers candidats à l'Oscar du meilleur réalisateur sont Paul Thomas Anderson, pour "Licorice Pizza", et le Japonais Ryusuke Hamaguchi pour "Drive My Car" qui, bien que sous-titré, est également présent dans la catégorie du meilleur long-métrage.

Des superproductions comme "Spider-Man: No Way Home" et le dernier James Bond ont en revanche échoué à s'y faire une place. Le super-héros rouge et bleu doit se contenter d'une maigre nomination pour les effets spéciaux tandis que "Mourir peut attendre" repart avec trois nominations techniques.

Pour promouvoir la diversité, l'Académie des Oscars avait pourtant cette année fixé à dix le nombre de films en lice pour le meilleur long-métrage.

- Will Smith élu, Lady Gaga déçue -

Sans grande surprise, le toujours très populaire Will Smith a été sélectionné pour son rôle dans "La Méthode Williams", où il incarne le père entraîneur des championnes Venus et Serena Williams. "De Compton (ville proche de Los Angeles et défavorisée) à Wimbledon et aux Oscars. Tout le monde peut rêver. Et votre rêve peut devenir réalité", a écrit cette dernière sur son compte Instagram, affirmant qu'elle avait pleuré à l'annonce des six nominations du film.

Will Smith trouvera face à lui Benedict Cumberbatch, Denzel Washington ("The Tragedy of Macbeth"), Andrew Garfield (le film musical "Tick, Tick... Boom!") et Javier Bardem ("Being the Ricardos").

Déception chez les actrices pour Lady Gaga dont le film "House of Gucci" n'a qu'une nomination, pour le maquillage.

Les heureuses élues sont Jessica Chastain ("Dans les yeux de Tammy Faye"), Olivia Colman ("The Lost Daughter"), Kristen Stewart ("Spencer"), Penelope Cruz ("Madres Paralelas") et Nicole Kidman ("Being the Ricardos").

Avec la reprise des tournages et la réouverture des cinémas aux Etats-Unis après les restrictions sanitaires, les candidats de poids se bousculaient cette année pour la 94e édition des Oscars.

"L'an dernier, on a eu des Oscars très indépendants... Cette année, c'est le retour du grand cinéma, des grands films de studios", analysait avant les nominations un membre de l'Académie des Oscars, qui a requis l'anonymat.

"La course est très ouverte", ajoute Pete Hammond, éditorialiste du site spécialisé Deadline.

La cérémonie de remise des prix est prévue à Hollywood le 27 mars.

Près de 9.500 membres de l'Académie qui décerne les Oscars sont appelés à voter cette année.

À la une

Sélectionné pour vous