Accueil Actu Régions Brabant Wallon

"On aura peut-être plus facile de leur trouver un nouveau foyer": en Wallonie, ce serait bientôt la fin des usines à animaux

C'est une avancée majeure qui a été adoptée par la Wallonie en matière de bien-être animal. Un nouveau décret comportera des règles à respecter pour que les élevages de chiens et de chats se passent dans le respect et le bien-être de ces animaux.

L'importation de chiots et de chatons en vue de leur revente sera bientôt interdite. L'objectif ? Privilégier les élevages de qualité en Wallonie. La plupart des chiots arrivent des pays de l'Est, plus ou moins 7000 par an et souvent en mauvaise santé.

C'est précisément le 1er juillet 2023 que cette interdiction rentrera en vigueur. Une bonne nouvelle pour Sébastien De Jonge, directeur de l'ASBL 'Sans collier'. "Grâce à la réforme, on aura peut-être plus facile de leur trouver un nouveau foyer" explique-t-il.

Céline Tellier, ministre wallonne du Bien-être animal, explique: "On impose aussi le fait que l'animal soit détenu avec d'autres animaux semblables pour aussi travailler la sociabilité de l'animal".

Attendue depuis plusieurs années, cette réforme du bien-être animal prévoit plusieurs mesures. Tout d'abord la taille des cages qui devra être plus grande ainsi qu'une formation obligatoire pour au moins une personne par refuge, dès 2026.

À la une

Sélectionné pour vous