Accueil Actu

Une armée "plus ou moins nue": le chef de l'armée de terre allemande publie un message inquiétant

L'invasion de l'Ukraine par l'armée russe a relancé jeudi les inquiétudes en Allemagne sur les faiblesses et l'état d'impréparation de l'armée nationale, au moment où l'Otan cherche à se renforcer sur son front oriental.

Les options que nous pouvons offrir aux pouvoirs politiques sont extrêmement limitées

"Je n'aurais jamais cru, après 41 ans de service en période de paix, devoir faire l'expérience d'une guerre et que l'armée, que je dirige, soit plus ou moins nue", a déclaré le chef de l'armée de terre Alfons Mais dans un post sur le réseau professionnel LinkedIn. "Les options que nous pouvons offrir aux pouvoirs politiques sont extrêmement limitées", a-t-il reconnu dans un rare aveu d'impuissance.

> Toute l'actualité liée au conflit en Ukraine

Je suis furieuse après nous-mêmes parce que nous avons échoué face à l'histoire

La ministre de la Défense l'a contredit. L'armée allemande sera en mesure de répondre "à toute demande" des partenaires de l'Otan en Europe de l'est, a assuré Christine Lambrecht.

D'autres responsables politiques ont néanmoins reconnu en des termes inhabituellement forts l'état d'impréparation de l'armée, dans un pays à la population profondément anti-militariste qui se repose depuis la fin de la Seconde guerre mondiale sur les États-Unis pour assurer sa protection militaire.

"Je suis furieuse après nous-mêmes parce que nous avons échoué face à l'histoire", a ainsi admis sur son compte Twitter l'ancienne ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer, membre du dernier gouvernement d'Angela Merkel. "Nous n'avons rien préparé" après la guerre de Géorgie en 2008, l'annexion de la Crimée en 2014 et les combats dans la région est-ukrainienne du Donbass, "qui aurait pu vraiment dissuader" le président russe Vladimir Poutine, a poursuivi cette proche d'Angela Merkel, qui a quitté le pouvoir à l'automne dernier après 16 ans à la tête de la première économie européenne.

"La capacité opérationnelle de l'armée n'est pas telle qu'elle devrait l'être", a renchéri une experte des forces armées à la chambre des députés, Eva Högl.

"Responsabilité particulière"

Les déficiences en matière d'équipements de la Bundeswehr sont régulièrement pointées du doigt depuis des années, du fait d'investissements insuffisants. "Des avions qui volent, des bateaux qui peuvent naviguer en mer, des soldats qui sont équipés de façon optimale pour faire face à leur tâches dangereuses: un pays de notre taille, qui porte une responsabilité particulière en Europe, doit se le permettre", a encore déclaré samedi le chancelier Olaf Scholz lors de la conférence sur la sécurité de Munich.

Le général Alfons Mais a appelé à une réorganisation de l'armée, faute de quoi "nous ne serons pas en mesure d'assurer avec succès nos engagements" envers l'Alliance atlantique.

Il n'est "pas acceptable pour l'un des pays les plus riches du monde" que ses soldats manquent de protections contre le froid et l'humidité en Lituanie, s'est aussi offusquée Mme Högl.

Environ 550 soldats allemands sont actuellement stationnés dans cet Etat balte dans le cadre d'une mission de l'Otan et le gouvernement a promis l'envoi d'un renfort de 350 soldats.

Les pays de l'Otan doivent discuter d'une réponse à l'invasion russe en Ukraine vendredi lors d'un sommet virtuel.

L'Allemagne a été critiquée ces dernières semaines en raison de son refus de soutenir militairement Kiev, conformément à son principe de ne pas exporter d'armes dans les zones de conflits.

Au lieu de cela, le pays met en avant son soutien financier à l'Ukraine, avec un total de 2 milliards d'euros d'aides ces huit dernières années.

À la une

Sélectionné pour vous