Accueil Actu

RTL répond à vos questions: risque-t-on une pénurie de pellets cet hiver?

Ce lundi, "RTL répond à vos questions" se penche sur les inquiétudes de David, Jérôme ou Samira, qui ont constaté que le prix du pellet s'envole, de quoi se préoccuper pour l'hiver qui arrive.

Le temps va se refroidir dans les prochains jours, de quoi nous rappeler que l'hiver approche, et qu'il va falloir se chauffer. Vous êtes nombreux à vous en inquiéter, et c'est bien normal vu la flambée des prix. Nous avons reçu beaucoup de messages, via notre bouton orange Alertez-nous. C'est le cas de David, Jérôme ou encore Samira, qui constatent que le prix du pellet s'envole. Mais à quoi est-ce dû ?

Pour produire du pellet, il faut de la sciure de bois. Du bois, on en a chez nous, mais la Belgique en exporte, beaucoup. Résultat : il n'y a pas assez de sciure pour produire suffisamment de pellet. Comme dans tout calcul, c'est la règle de l'offre et de la demande. D'ailleurs, cette exportation belge pose problème, car il n'existe aucun quota. Cela veut dire que notre bois, file tout droit à l'étranger.

Il y a aussi un autre problème : avec l'été très sec qu'on a connu, le pellet n'est pas assez humide. Or, il a besoin de cette humidité pour être bien compact. Alors forcément, la production, est impactée et diminue.

Risque-t-on une pénurie de pellets cet hiver ?

Nous ne devrions pas connaitre de pénurie cet hiver, parce que le pellet n'est pas une denrée très rare. Le secteur recherche d'autres sources d'approvisionnement, et l'une des solutions, c'est d'aller en chercher au Canada. D'habitude, notre pellet vient aussi des pays de l'est et notamment d'Ukraine et forcément, ça coince. Il est aussi croate, mais le pays n'en produit pas assez pour répondre à la demande. Donc, cet hiver, visiblement, vous vous chaufferez au pellet canadien.

Le prix risque certes d'augmenter, mais dans des proportions raisonnables. Depuis un an, le prix du pellet a fait un bon de 35 % à peu près (chiffre "officiel" donné par la Brafco, la Fédération des Carburants et Combustibles, vous pouvez avoir constaté une augmentation plus importante récemment). Cet hiver, si on arrive à trouver des solutions d'approvisionnement, et donc, d'équilibrer l'offre et la demande, les prix ne devraient pas exploser comme pour le gaz.

Pour vous chauffer cet hiver, c'est le gasoil de chauffage qui se défend le mieux. Il est cher, mais reste abordable, à condition que le consommateur soit attentif à l'évolution des prix.