Accueil Actu

Un mois sous l’ère Trump: quel est le bilan?

Cela fait tout juste un mois que Donald Trump est entré en fonction. Quel est jusqu'ici le bilan de sa présidence souvent controversée à l'étranger ?

Ici les armes font partie de la vie de tous les jours. Greeley est une petite ville d’environ 80.000 habitants situés au Colorado, au cœur de cette Amérique qui a voté pour Donal Trump. Une Amérique à 80% blanche. Un mois après son investiture, ses partisans lui font plus que jamais confiance et approuvent ses premières décisions

"Une des choses que j’ai appréciée qu’il fasse, même si bien sûr ce n’est pas appliqué à cause des tribunaux, c’est de bloquer nos frontières", déclare Caroline Gelatt, habitante de Greeley. "En gros, il fait de bonnes choses. Il est temps de s’occuper d’un certain nombre de problèmes : l’immigration, le déficit. Il y a beaucoup de choses qu’il faut régler qui ont été mises de côté", estime Gary Neushwanger.


L'investiture, une série de décrets... et un premier échec

Retour sur ce vendredi de janvier, quand Donald Trump a prêté serment et promis d’être fidèle à tous les Américains. Sur l’esplanade du capitole, ce jour-là, il y avait ses électeurs, reconnaissables à la fameuse casquette rouge marquée du slogan "Rendre l’Amérique plus grande". Au cours des premiers jours à la maison blanche, Donald Trump a comme dans un show télévisé mis en scène la signature de décrets: suppression du traité commercial avec l’Asie, décision de construire un mur avec le Mexique, expulsion de clandestins, interdiction des ressortissants de 7 pays musulmans. Et là, premier échec, la justice est intervenue pour suspendre cette décision. Les services des renseignements ont fuité des informations qui ont mené à la révocation du responsable de la sécurité nationale. 


Relations tumultueuses avec la presse

Sur Twitter, où il passe beaucoup de temps, Donald Trump s’en prend vivement à la presse, accusée de ses déconvenues. Ce lundi matin, voici ce qu’il écrit : "Ne croyez pas les médias dominants, ceux des fausses nouvelles. La Maison Blanche est très bien dirigée. J’ai hérité d’un chaos et je suis occupé à le réparer."

Donald Trump déroute aux États-Unis et dans le reste du monde. Il donne l’impression d’être encore en campagne d’électorale, comme samedi, en Floride auprès de ses partisans.