En ce moment
 
 

Bpost débordé, Decathlon lui vient en aide: comme cela s'organise-t-il?

 
 

Vu la situation actuelle, le reconfinement, conjugué à l'approche des fêtes, le nombre de colis à livrer explose : 600.000 en moyenne à livrer chaque jour et BPost n'arrive plus à suivre. Du coup, la société Decathlon a proposé son aide en stockant une petite partie de ces colis. Bpost ne les livrera pas : c'est aux clients d'aller les récupérer eux même et ce sont les employés de l'enseigne qui les accueilleront. Ces personnes, qui étaient au chômage temporaire, sont ravis de retrouver du travail. Les deux sociétés ont trouvé un arrangement financier.

Decathlon se transforme en immense point de retrait BPost. Dans le magasin d’Evere, environ 3.000 colis sont à récupérer. Pour que la distribution soit efficace, Thomas et Gregory ont quitté leur rayon randonnée et sports d’eau. Depuis ce matin, ces deux vendeurs classent, numérotent, puis distribuent.

"C'est tout nouveau pour nous, dans le sens où on n'a pas encore l’habitude de scanner tickets et numéroter un peu le tout", note Gregory Swerts, vendeur au rayon sports d'eau chez Décathlon.

"C'est pas dérangeant comme boulot non plus. Ça permet de voir du monde en dehors de chez soi", ajoute Thomas Alaerts, vendeur au rayon randonnée.

L’initiative de Decathlon permet de remettre ses employés au travail. Fermé depuis plusieurs semaines car jugé non essentiel, le magasin de sports et loisirs se réinvente. Une chance pour Aïcha, jeune vendeuse depuis 2 ans : "J'étais au chômage temporaire et on m’a appelée pour revenir travailler aujourd'hui, pour aider un peu. Je suis une personne très active de base, du coup, ça me fait du bien de revenir, de revoir un peu les collègues et au moins, je ne reste pas la maison sans rien faire", explique Aïcha Bah, vendeuse et conseillère clients chez Décathlon.

Suite à une hausse exceptionnelle des commandes sur internet, BPost n’est plus en mesure de livrer ses 600.000 colis quotidiens. 5% d’entre eux sont donc retirés personnellement par les clients, notamment chez Decathlon.

Pour aider les employés du magasin dans leurs nouvelles tâches, un superviseur de BPost est présent. Tout a été organisé en quelques jours.

"Comme beaucoup, vous avez entendu les difficultés de BPost à livrer les colis à temps. Et donc de manière proactive, on leur a proposé notre aide en milieu de semaine dernière. Et puis ici déjà lundi, on peut livrer les premiers colis BPost ici dans les magasins Décathlon", note Thomas Lejeune, directeur de la communication chez Decathlon

Reste à savoir qui paiera les employés. À ce sujet, les entreprises évoquent un arrangement confidentiel.

COVID 19 Belgique: où en est l'épidémie ce lundi 23 novembre?




 

Vos commentaires