En ce moment
 
 

Un indépendant sur cinq gagne MOINS que le seuil de pauvreté: des revenus inférieurs à 12.500 euros par an

Un indépendant sur cinq gagne MOINS que le seuil de pauvreté: des revenus inférieurs à 12.500 euros par an
©Belga

En 2017, 21% des 722.941 indépendants à titre principal en Belgique gagnaient moins de 1.139 euros par mois, soit le seuil européen de pauvreté pour les isolés, selon une analyse du Syndicat neutre pour indépendants (SNI) basée sur les statistiques de l'Institut national d'assurances sociales pour travailleurs indépendants (Inasti).

Selon le SNI, cette proportion est stable depuis plusieurs années."Les personnes qui pensent que tous les indépendants gagnent bien leur vie devraient revoir leur copie. Au moins 148.489 indépendants à titre principal ont eu en 2017 des revenus inférieurs à 12.500 euros par an, ce qui représente un montant encore un peu inférieur à celui du seuil européen de pauvreté qui est de 13.668 euros pour les isolés", indique le SNI, qui précise que les revenus dont il est question sont "des revenus professionnels bruts, après déduction des dépenses professionnelles et des charges professionnelles".


Pas de protection sociale correcte

Le SNI déplore l'absence d'une protection sociale correcte pour les indépendants rencontrant des difficultés. "Les indépendants peuvent depuis le 1er janvier 2017 percevoir une allocation via le droit-passerelle (entre 1.253,83 euros et 1.566,79 euros par mois pendant 12 mois, selon qu'ils aient ou non une charge de famille) s'ils rencontrent des difficultés ou s'ils font faillite, mais ses conditions d'octroi sont strictes".

Des conditions trop strictes aux yeux du SNI, qui plaide en faveur "de l'octroi d'une allocation de chômage à part entière pour les indépendants, afin qu'ils puissent disposer de la marge de manœuvre financière nécessaire pour se réorienter vers un nouveau défi professionnel."

Vos commentaires