En ce moment
 

Fausses notes de frais: l'ex-maire de Rome Ignazio Marino innocenté

Italie

(Belga) L'ex-maire de Rome Ignazio Marino (2013-2015), condamné en appel pour de présumées fausses notes de frais, a été acquitté par la Cour de cassation, ont rapporté mardi soir les médias italiens.

"La vérité et la justice l'ont emporté", a réagi M. Marino, membre du Parti démocrate (PD, gauche), regrettant toutefois que cette sentence ne répare pas "la chasse menée en 2015 contre un maire démocratiquement élu". "Le professeur Marino a finalement retrouvé son honneur", s'est félicité son avocat, qui a dénoncé pour sa part des "accusateurs politiques" ayant agi "de mauvaise foi". En première instance, M. Marino avait été acquitté en 2016 pour "manque de preuves" concernant des accusations portant sur 12.000 euros de fausses notes de frais présumées et 6.000 euros de fraude fiscale présumée. L'ex-maire avait ensuite été condamné à deux ans de prison en appel, en janvier 2018. Entre son élection en 2013 et sa démission en 2015, M. Marino avait été accusé par le parquet d'avoir utilisé la carte de crédit de la municipalité pour payer des dîners avec sa femme ou ses amis, présentant ces notes comme des frais professionnels. Il les avaient ensuite remboursées. La municipalité de Rome s'était constituée partie civile dans l'affaire des fausses notes de frais, en raison de l'atteinte à l'image de la ville. Cette affaire avait accéléré la chute de cet homme, un chirurgien réputé, sorti indemne de l'affaire "Mafia Capitale", un vaste réseau criminel présumé d'entrepreneurs et de politiques de tous bords. A l'époque de sa démission, la ville avait été placée sous tutelle administrative dans l'attente de nouvelles élections. En 2016, Virginia Raggi, candidate du Mouvement 5 étoiles (M5S, populiste) avait été élue avec 67% des voix, dans un mouvement de rejet des administrations précédentes, de droite comme de gauche, qui n'avaient pas su gérer une ville surendettée et réputée ingouvernable. Mais les difficultés de Mme Raggi pour se constituer une équipe et faire des propositions concrètes pour régler les nombreux problèmes de la Ville éternelle (transports publics, gestion des ordures...) ont fait plonger sa popularité. (Belga)

Vos commentaires