En ce moment
 
 

Sky ECC, le téléphone qu'utilisent les criminels pour crypter leur communication: comment ça marche ?

Le téléphone qu'utilisent les criminels pour crypter leur communication: comment ça marche ?
Capture d'écran Skyecc.com
 
 

La police soupçonne la société SKY ECC d'avoir mis à disposition de groupes criminels un réseau de "cryptophones", des téléphones ultra-sécurisés. Mais comment cela fonctionne-t-il ?

Sur son site Internet, Sky ECC se dit être la principale solution de communication sécurisée au monde. Il s'agit d'un réseau ultra-protégé, considéré jusqu'ici comme impossible à infiltrer. L'appareil ressemble à un téléphone classique mais son usage est bien différent. À intérieur, toutes les applications traditionnelles sont bloquées. Seul Sky ECC permet l'échange de messages et de photos cryptés. Pas de SMS non plus, ni d'appels téléphoniques, il n'est possible de communiquer qu'avec d'autres appareils du même modèle. 

"Environ un milliard de messages cryptés ont été interceptés dans ce dossier dont près de la moitié ont pu être décryptés à ce jour", a déclaré le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw lors d'une conférence de presse ce mardi. "Cette opération a permis d'obtenir une image plus claire et plus détaillée du fonctionnement des organisations criminelles, de leur caractère mondial, de leurs moyens financiers illimités, de leur absence de scrupules et de leur agressivité", a-t-il indiqué.

Au 171.000 téléphones Sky ECC sont aujourd'hui en service à travers la planète. Et selon la police fédérale, 25% des utilisateurs actifs se trouvent en Belgique.

"L'épicentre de l'utilisation de ces téléphones se trouve dans l'arrondissement judiciaire d'Anvers, environ 50%, et plus précisément dans le port et ses environs. Les autres régions qui comptent relativement le plus d'utilisateurs de Sky ECC sont Bruxelles, le Limbourg, la zone frontalière, la Flandre orientale, Liège et Charleroi", a déclaré Frédéric Van Leeuw.

La société dit avoir été créée en 2008 par un certain Jean-François Eap. Sa maison mère se trouve à Vancouver au Canada. Sky ECC disait offrir 5 millions d'euros à quiconque réussirait à l'infiltrer. La police fédérale vient de leur envoyer son numéro de compte bancaire.


 




 

Vos commentaires