En ce moment
 
 

Abdos, pompes, camouflage, maniement des armes: la princesse Elisabeth est méconnaissable lors de son initiation militaire (photos et vidéo)

Abdos, pompes, camouflage, maniement des armes: la princesse Elisabeth est méconnaissable lors de son initiation militaire (photos et vidéo)
 
 

La princesse Elisabeth, héritière de la couronne, poursuit depuis deux semaines sa formation militaire initiale au camp militaire d'Elsenborn, dans l'extrême est du pays. Elle y est considérée comme "une élève (officier) comme les autres", indique-t-on à la Défense.

Le 2 septembre dernier, la Princesse Elisabeth a fait son entrée à l’Ecole Royale militaire où elle suit sa première année de Sciences sociales et militaires. Une formation qui débute par une initiation militaire au camp d’Elsenborn. Une formation de 6 semaines réduite à 4 en raison du covid 19, qu’elle suit en néerlandais. C’est une longue tradition dans la famille royale de passer par cette formation. Comment ça se passe pour la Princesse ? Voici comment se déroule une journée type au sein du camp.

5H45 du matin, la journée débute par une activité sportive. Ici, pas de privilège, même quand on s’appelle Elisabeth de Belgique. Après la douche et le repas, place au salut au drapeau quotidien durant lequel résonne l’hymne national. Vient ensuite le drill militaire, à maîtriser à la perfection. La discipline, est l’une des valeurs cardinales enseignées aux 1ère année.
Eli-11
Eli-12

eli-17
eli-13



eli-4

eli-6

eli-5

eli-2

Courage, respect, discipline

Le Major Isabel Vanhavermaet, instructeur en chef, commandant des 3 premières années à l’Ecole royale militaire, précise : "Ils doivent montrer leur courage, ils doivent avoir de la détermination, de la persévérance. Le respect pour nous est très important et aussi la discipline et tout cela je pense qu’on l’apprend en ayant parfois des moments difficiles et en s’entraidant, on n’est jamais tout seul".

La Princesse Elisabeth doit aussi apprendre à s’orienter en se servant d’une boussole, et manier les armes. C’est indispensable pour celle qui sera la future cheffe des forces armées. Une longue tradition dans la famille royale.

"C’est important pour elle de faire cette formation notamment pour lui donner une connaissance de l’intérieur de ce que c’est d’être militaire. Plu
s tard, elle sera commandante en chef des forces armées et donc à ce titre, c’est une bonne chose qu’elle sache ce qui est attendu des soldats à la base"
, explique le Capitaine Gilles Marx, commandant de promotion des élèves de 1ère année.

Comme les autres élèves, la Princesse apprend également à tirer et d’autres techniques militaires. Ici, les séances de maquillage sont plutôt des séances de camouflage. Loin des cérémonies protocolaires, la princesse doit se plier aux règles pour ne pas mettre son binôme en danger.

eli1

Le même entraînement pour les filles et les garçons

Avant d’intégrer l’école royale militaire, les élèves doivent avoir une bonne condition physique. Abdos, pompes, courses à pied, l’apprentissage passe aussi par le dépassement de soi.

"Les élèves, quel que soit leur sexe, doivent faire la même chose et les évaluations sont les mêmes", souligne le Capitaine Gilles Marx, commandant de promotion des élèves de 1ère année.

eli-3

eli-14

eli-16

L’activité physique, c’est le seul moment où les élèves sont autorisés à enlever leur masque. Pour le reste, de nombreuses précautions ont été prises pour éviter toute contamination au sein du camp.

"Le programme est covid proof. Pour ça, les élèves ont reçu une couleur et la règle est qu’aucun peloton ne peut se mixer avec les autres. Notre cafétéria a été placée cette année dans le complexe sportif. Là, il y a des tables où les élèves sont en tête de table : ils ne sont qu’à deux 1à table et entre chaque table, il y a au moins 1,5 m de distance", indique le Major Isabel Vanhavermaet.

La journée se termine par la mise en ordre des équipements, mais aussi des chambres. L'extinction des feux est fixé à 23H. La fatigue, le manque et le stress font partie de cette phase d’initiation qui se clôturera le 25 septembre prochain par la remise des bérets bleus.




 

Vos commentaires