En ce moment
 
 

Grand Baromètre: plus d’un Flamand sur trois est pour la fin de la Belgique actuelle

Grand Baromètre: plus d’un Flamand sur trois est pour la fin de la Belgique actuelle
 
Grand baromètre
 

Si un référendum sur l'avenir de la Belgique était organisé, une bonne partie de l'électorat flamand, 37%, se prononcerait pour la partition du pays. C’est un nouvel enseignement de notre Grand Baromètre RTL Info Ipsos Le Soir.

37% des Flamands seraient prêts à voter pour la partition de la Belgique, si on organisait un référendum en la matière. 37%, ce n'est pas la majorité, mais le chiffre est élevé. Il n'a jamais été aussi élevé dans nos précédents sondages, ni dans les études universitaires récentes, sur le succès du sentiment séparatiste en Flandre.

Par contre, un néerlandophone sur 2 voterait toujours contre la scission de la Belgique, si on organisait un tel référendum. Et au Nord, on ne peut pas dire qu'on soit vraiment chaud, pour l'organisation de ce type de consultation. Côté francophone, l'option du maintien de la Belgique reste très largement majoritaire. Les 3/4 des Wallons et des Bruxellois voteraient contre la scission sans sourciller.

Cela dit, deux nuances à apporter à ces chiffres. D'abord, nous sommes dans un moment de crise presque inédit. Le contexte, la dramatisation politique, influencent certains sondés. En Wallonie aussi, il y a d'ailleurs 1 wallon sur 7 prêt à voter pour démembrer le pays. Ici aussi, le taux est plus élevé que d'ordinaire.

Marges d’erreur de 3,1% en Wallonie et en Flandre, 4,3 à Bruxelles. Enquête menée du 29 novembre au 6 décembre 2019 auprès d’un échantillon de 2508 personnes, représentatif de la population.

 




 

Vos commentaires