En ce moment
 
 

Grand baromètre: un Belge sur sept se prive de repas à cause de problèmes financiers

Grand baromètre: un Belge sur sept se prive de repas à cause de problèmes financiers
Un homme bénéficiaire des Restos du Coeur de Charleroi
 
Grand baromètre
 

Un Belge sur sept déclare qu’il s’est privé de repas, ces deux dernières semaines, à cause de problèmes financiers, selon les enseignements du Grand Baromètre RTLINFO/Ipsos/Le Soir. 13% des personnes interrogées avouent qu’il leur est arrivé de sauter un repas, au cours de ces deux dernières semaines, 12% déclarent avoir eu faim mais ne pas avoir mangé, 7% ne pas avoir mangé pendant toute une journée.

Le sondage interrogeait également les Belges sur la façon dont ils considèrent leur situation financière. A ce sujet, les Belges sont divisés : 47% jugent que leur situation financière était meilleure il y a 6 mois, 46% qu’elle n’a pas changé. 47% des ménages estiment qu’il est difficile de boucler les fins de mois.

Parmi une liste de 17 thématiques (pauvreté, climat, fiscalité, immigration, délinquance, enseignement,…), les Belges se disent surtout préoccupés en priorité par la montée des prix (55%), les impôts et les taxes (31%), la pauvreté (29%) et les changements climatiques (22%).

Comment améliorer le pouvoir d'achat?

Pour améliorer le pouvoir d’achat, le gouvernement fédéral prépare des mesures, une sorte de réforme fiscale. Sur ce plan, les Belges ont un avis très tranché, sur ce qu’il faut faire : 86% des sondés soutiennent une taxation des "super-riches", et 91% taxer les grandes entreprises polluantes, avis unanimement partagés dans les trois régions du pays. Par contre, les Belges ne soutiennent pas la hausse de la TVA à 22% (11% des répondants seulement y sont favorables). Et sont très partagés sur la taxation des revenus locatifs.

Ce sondage a été mené du 6 au 14 juin, auprès de 2.552 Belges représentatifs de la population. Les marges d’erreur sont de 3,1% en Wallonie et en Flandre, 4,2% à Bruxelles.


 

Vos commentaires