En ce moment
 
 

Les politiques s'intéressent au réseau social Twitch: "Aller chercher des électeurs qui ne s'informent pas sur les médias classiques"

Les politiques s'intéressent au réseau social Twitch:
© Captures d'écran Twitch : @mateusz__9
 
 

Vous avez peut-être entendu parler de Twitch, la plateforme de diffusion de live streaming. Elle cartonne depuis le début de la crise sanitaire, et ça intéresse certains politiciens belges. A la base dédié à des lives (des directs) de jeux vidéos, ce réseau social de gamers évolue avec désormais des discussions aussi sur l'actualité ou la musique.

Les politiques s'y invitent : Elio Di Rupo, Paul Magnette ou encore George-Louis Bouchez sont intervenus sur des lives. Le PS a créé sa propre chaîne sur le réseau. "Ce qui différencie Twitch des autres plateformes, c'est qu'on a vraiment affaire à une communication synchrone, un stream en direct, et donc un exercice de questions/réponses qu'on retrouve rarement", explique Nicolas Baygert, professeur et expert en communication politique. 

Selon le professeur, il y a aussi un intérêt de la sphère politique pour conquérir de futurs électeurs. "L'intérêt premier pour le politique, c'est d'aller chercher des électeurs qui ne suivent plus les débats politiques en télévision, qui ne s'informent plus sur des médias classiques."

S'adapter à chaque plateforme

Sub, Twitchers, viewers : la plateforme a un vocabulaire précis et des codes qui lui sont propres. La difficulté est donc de s'y conformer, comme l'affirme Nicolas Dieudonné, le responsable des réseaux sociaux du ministre-président wallon Elio Di Rupo. "On lui montre énormément de vidéos et de contenus sur la plateforme, on lui explique l'importance de respecter ces codes." 

Par ailleurs, Elio Di Rupo est aussi présent sur TikTok, autre réseau social le plus souvent utilisé par une communauté très jeune.

Elio Di Rupo et Georges-Louis Bouchez sont tous les deux apparus sur la chaîne Twitch de Mateusz__9




 

Vos commentaires