En ce moment
 

"Acceptez nos conditions ou supprimez votre compte": un jeune juriste refuse ce chantage et attaque les géants du web en justice (vidéo)

Alors que le nouveau règlement européen en matière de protection des données entre en vigueur, un juriste autrichien, grand militant de la protection des données personnelles, a décidé d'attaquer plusieurs géants américains en justice. Cet activiste dénonce le principe du consentement forcé qu'appliquent, d'après lui, ces entreprises.

Un juriste autrichien porte plainte contre Google en France, Instagram en Belgique ou Whatsapp en Autriche. Le jeune Max Schrens, activiste de 30 ans, ne craint pas de s'attaquer aux géants du web. "Nous avons créé une ONG pour faire respecter ces droits, explique le juriste. Et le premier cas que nous présentons est celui du consentement forcé. Vous avez probablement vu ces fenêtres disant "'Vous devez accepter, sinon, vous ne pourrez pas utiliser ce service'. Le RGPD interdit cela".


Accepter ou supprimer son compte

Avoir le choix entre accepter les nouvelles règles de confidentialité et supprimer son compte: voilà qui serait contraire à ce que le RGPD prévoit. D'après Max Schrens, même si cette nouvelle loi comporte des lacunes, elle protégera tout de même les consommateurs. "Il n'y a rien sur l'intelligence artificielle ou sur la prise de décision via des algorithmes. Nous aurons donc besoin de nouvelles lois à ce sujet. Mais le RGPD est un bon point de départ".

Instagram sera donc attaquée prochainement devant la commission belge de la vie privée. Elle risque une amende de plus d'un milliard d'euros pour avoir forcé le consentement de ses utilisateurs.

 

Vos commentaires