En ce moment
 
 

90 secondes pour le climat: des conseils pour un emballage cadeau original et eco-responsable

 

Dans sa chronique consacrée au climat, Frédéric Moray nous explique comment éviter une trop grande consommation d’emballages cadeaux.

Oui c’est de saison, même si St-Nicolas c’est vrai n’emballe pas toujours ses cadeaux…  En cette fin d’année, la dépense en emballage est énorme. Pour certains ménage, cela peut représenter jusqu’à 50 % des déchets. En France, une étude a calculé qu’on utilisait jusqu’à 8 millions de tonnes d’emballage cadeaux chaque année…


Oui mais, c’est gai d’ouvrir un paquet cadeau bien emballé. On ne va pas s’en passer tout de même…

Non pas nécessairement même si on peut on peut réduire par exemples en privilégiant les cadeaux immatériels, les bons, les invitations etc…. Mais, bon on ne pas se priver non plus de cadeaux.

Il va falloir faire preuve de créativité. Comme à chaque fois, l’idée est de réutiliser, de recycler, d’inventer.

Et là bonne nouvelle, vous avez trouvé un site www.eco-blog.fr qui annonce des centaines de possibilités pour un emballage original et eco-responsable….

Et facile à réutiliser. Alors, il y a des exemples. J’aime beaucoup le rouleau de papier de toilettes, décoré, plié, il devient un excellent emballage pour de petits cadeaux.

Vous pouvez aussi utiliser de vieilles cartes routières. Il faut en changer tous les 5 ans, pour se garder à jour. Et gardez ce papier, avec un pliage un peu original, cela vous fera un emballage très coloré.

Un vieux morceau de tissus aussi.

Là aussi plutôt que le jeter… emballez. L’avantage c’est qu’il est très flexible.  Et puis pour les nœuds, pour pompons qui ornent les cadeaux… Pas besoin de ficelles. Du papier, quelques techniques d’origami, et là aussi vous obtenez une dernière touche très originale.

Donc des idées sur www.eco-blog.fr. Vous trouverez des vidéos tutoriels pour assister vos idées. Alors vendredi dernier vous nous parliez d’éco-conduite. Des réactions ?

J’en ai gardé deux :

Alain de Halle nous conseille de ne remplir le réservoir qu’à moitié. Le véhicule est moins lourd donc consomme moins.

Et puis plein de bon sens, Marie nous reparle d’éco-conduite et nous conseille une des formations du royal club automobile de Belgique.

Le défi de demain ?

On reste dans les emballages. Comment réduire les emballages des produits de consommation courant ?  

 

Vos commentaires