En ce moment
 

Attention, si vous circulez en voiture à Bruxelles: certains véhicules sont désormais interdits

 

Ce 1er janvier, la "zone de basse émission" entre en vigueur dans la capitale. Cela veut dire que certains véhicules, les plus anciens, et donc les plus polluants, seront interdits sur les territoires des 19 communes. Tous les détails avec Sébastien Rosenfeld et Thomas Kinet dans le RTLINFO13H.

Ce 1er janvier 2018, Bruxelles compte changer d’air. Les 19 communes deviennent une zone de basse émission à l’exception du Ring et de quelques axes pour accéder à des parkings. Concrètement, les véhicules diesel d’avant 1997, ne peuvent plus circuler.

Le principe est de retirer les voitures les plus polluantes de la capitale. Pour se repérer l’automobiliste doit se baser sur la norme "Euro" qui se trouve sur la carte grise du véhicule.


Voici le calendrier:

En 2018, les voitures sans norme "Euro" ou norme "Euro 1" diesel sont interdites. En 2019, s’ajoutent les voitures essence et norme "Euro 2". En 2020, cela passe à la norme "Euro 3". En 2022, à la norme "Euro 4" et enfin en 2025, seuls les véhicules diesel et essence les moins polluants circuleront.

Un spot promotionnel permet de sensibiliser le public. Il renvoie notamment au site www.lez.brussels.

La zone de basse émission concerne les voitures individuelles, les camionnettes (-3,5 tonnes), les bus et les autocars. Mais il y a de nombreuses exceptions. Échappent à l’interdiction, les deux roues, les poids lourds, les ancêtres et les véhicules prioritaires. Une période de transition est prévue jusqu’au printemps pour les 3.200 premières voitures concernées par la zone de basse émission.  

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos