En ce moment
 
 

31 nouvelles infections au coronavirus confirmées en Belgique, contre 60 hier: comment expliquer cette baisse?

31 nouvelles infections au coronavirus confirmées en Belgique, contre 60 hier: comment expliquer cette baisse?
CORONAVIRUS

Le SPF Santé Publique a rapporté le nombre de cas au coronavirus sur son site internet, ce 8 mars.

Le 7 mars, 422 échantillons ont été analysés par le réseau de l’hôpital de référence de la KULeuven. 31 échantillons ont été testés positifs au virus Covid-19 (16 en Flandre, 8 à Bruxelles et 7 en Wallonie). Depuis le début de l’épidémie, 200 cas d’infections au Covid-19 ont été détectés en Belgique, explique le SPF  Santé publique. Au total, donc sur ces 200 cas, 121 cas ont été diagnostiqués en Flandre, 25 à Bruxelles et 53 en Wallonie, auxquels il faut ajouter le cas d'une personne guérie.

Hier, samedi, 60 nouveaux cas avaient été diagnostiqués. Comment expliquer cette baisse? "Cette légère baisse de cas positifs s’explique par plusieurs raisons. Il est possible que le retour des voyageurs du nord de l’Italie se termine. De plus, la priorité des analyses est pour le moment donnée aux échantillons de personnes dont les symptômes pourraient mener à une admission à l’hôpital et aux professionnels de santé. Cette priorisation est due au problème mondial de livraison des réactifs, qui sont des produits nécessaires pour effectuer les analyses. Enfin, durant les week-end, le laboratoire constate toujours une diminution du nombre d’échantillons soumis. Actuellement, on constate un début de circulation de Covid-19 auprès de la population belge, mais qui reste limitée. Etant donné que les personnes revenues d’Italie résident un peu partout en Belgique, cette circulation locale est observée à différents endroits du territoire", conclut le SPF Santé.

Quelles sont les consignes à suivre si on présente des symptômes et qu'on revient d'une région avec des cas déjà recensés ?

Les consignes sont les mêmes pour tout le monde. Une personne qui présente de symptômes grippaux en général : apparition brutale de température (à partir de 38 ), signes respiratoires, dyspnée (difficulté respiratoire) etc. qui revient d’une région à risque (nord de l’Italie, pays asiatiques, le département de l’Oise en France…) dans laquelle elle a séjourné dans les 14 jours. Dans ce cas-là, il faut prendre des précautions particulières: il faut téléphoner au médecin généraliste, surtout ne pas se rendre aux urgences parce que là on va entrer en contact avec un tas d’autres personnes, si jamais on est porteur du virus on va le diffuser. Donc téléphoner au médecin, lui expliquer la situation et le médecin soit ira à domicile, soit fera venir le patient à un moment où il n’y a personne dans sa salle d’attente.

Quels sont les groupes à risque ?

Les groupes à risque sont les personnes âgées et les personnes fragilisées (maladies chroniques).

Où trouver des explications sur le coronavirus ?

Il y a deux sites internet:

www.sciensano.be
www.info-coronavirus.be

Un numéro vert est également activé: 0800 14 689

 

 

Vos commentaires