En ce moment
 
 

Coronavirus: l'application de traçage numérique belge "Coronalert" est disponible au grand public

Coronavirus: l'application de traçage numérique belge
(c)BELGA
 
CORONAVIRUS
 

"Coronalert", l'application belge de traçage numérique des contacts utilisée dans la lutte contre la propagation du coronavirus, est désormais accessible à l'ensemble de la population belge, indique mercredi le comité interfédéral Testing & Tracing (CIF). Le dispositif vient compléter le suivi des contacts téléphoniques et fera l'objet d'une campagne nationale diffusée sur les réseaux sociaux et par affichage à partir du 1er octobre.

Téléchargeable via iOS ou Android (voir les FAQ), l'application "Coronalert" enregistre via Bluetooth les rencontres entre individus ayant téléchargé l'appli, en échangeant des identifiants anonymes et chiffrés entre les smartphones. Aucune donnée personnelle n'apparaît.

L'application fonctionne ensuite avec des écrans verts et rouges.

Un écran vert signifie que l'utilisateur présente un faible risque et qu'il n'a pas eu de contact à haut risque, donc qu'il n'est pas resté un certain temps, à une certaine distance d'un smartphone dont le propriétaire a été testé positif par la suite.

Dans le cas contraire, l'application affichera un écran rouge. Vous êtes alors prévenu qu'un risque existe parce que vous avez croisé précédemment une personne testée positive.

Et ensuite ? L'utilisateur qui présente des symptômes du Covid-19 sera conseillé de prendre contact avec son médecin. En cas d'absence de symptômes malgré un risque de contagion, l'application suggérera à l'utilisateur de joindre le centre de contact afin d'effectuer un test de dépistage.

Recevoir ses résultats

Quiconque se soumet à un test peut en recevoir le résultat via l'application et informer ses contacts à haut risque. Pour ce faire, le médecin généraliste doit indiquer le code de test spécifique de l'application lorsqu'il prescrit le test. Toute personne qui reçoit un code pour un test via le centre de contact peut le relier au code de l'application par un formulaire sur le site coronalert.be.

"Nous demandons donc aux utilisateurs de l'application de fournir leur code lors du premier contact avec le médecin. De cette façon, les médecins n'ont plus besoin de modifier le formulaire", explique la présidente du comité interfédéral Testing & Tracing, Karine Moykens.

Une vaste campagne nationale sera lancée via les médias sociaux et par affichage à partir du 1er octobre. Sous le slogan "ça suffit! J'active l'appli", la campagne visera à encourager le plus grand nombre de citoyens à installer et utiliser l'application de traçage afin de vaincre le coronavirus.


 

 




 

Vos commentaires