En ce moment
 
 

Des propriétaires de panneaux photovoltaïques dénoncent l'inaction du gouvernement wallon: le tarif prosumer est appliqué depuis ce 1er mai

 

La CWAPE, le régulateur wallon de l’énergie, l'a confirmé ce vendredi : le tarif prosumer entre en vigueur aujourd'hui. Cela signifie que les propriétaires wallons de panneaux photovoltaïques devront désormais contribuer financièrement aux coûts d’entretien du réseau électrique. Et ce malgré le report qui avait été annoncé.

Le temps est écoulé. La CWAP, régulateur du secteur de l’énergie en Wallonie, confirme officiellement que le tarif prosumer entre en vigueur aujourd’hui.

Pour rappel, celui-ci correspond à une redevance annuelle liée au coût du gestionnaire de distribution. Elle concerne les personnes qui produisent leur électricité via notamment des panneaux photovoltaïques.

"En l’absence d’arrêté du gouvernement prolongeant le report du tarif prosumer, ce tarif entre automatiquement en vigueur ce 1er mai", indique Stéphane Renier, président de la CWAPE.

Plusieurs centaines d'euros par an

Jusqu’ici, un ménage avec une installation photovoltaïque de capacité moyenne économisait une taxe de 334 à 350 euros par an. Sur 5 ans, cela correspondait jusqu’à 2.200 euros.

Le gouvernement avait promis de maintenir l’exemption ou de la compenser. Le MR et Ecolo n’ont pas réussi à se mettre d’accord.

Je souhaite bonne chance au gouvernement si nous devons aller revoter

De leur côté, les propriétaires sont furieux. "On en est à la limite de la révolte. C'est-à-dire qu'on a des personnes qui mentionnent clairement qu'elles vont déconnecter leur installation à la première panne. D'autres veulent des actions beaucoup plus dures que les actions judiciaires que nous avions engagées jusqu'alors au niveau du régulateur", réagit Régis François, président de l'ASBL Touche pas à mes certificats verts.

"Notre ASBL regroupe environ 18% du volume total des gens qui ont des installations photovoltaïques en Wallonie. Donc les 82 autres pourcent, beaucoup ne sont même pas au courant que ce tarif va arriver. Ils vont découvrir des factures de plusieurs centaines d'euros dans la boite aux lettres. Je souhaite bonne chance au régulateur, au fournisseur ainsi qu'au gouvernement si nous devons aller revoter, comme je l'ai entendu, au mois de septembre", ajoute le président de l'association.

Près de 170.000 foyers wallons sont concernés. Le régulateur annonce des précisions lundi sur cette taxe. La gestion du photovoltaïque s’apparente une fois de plus à une bombe politique.

 

Vos commentaires