En ce moment
 
 

L’horeca ne trouve plus de travailleurs: plus de 1.200 postes à pourvoir en Wallonie

 
 

De nombreux travailleurs de l’horeca ont quitté leur poste durant la crise. Avec la réouverture quasi totale, les cafés et restaurants doivent engager des centaines de serveurs et cuisiniers et ils ont du mal à trouver du personnel moyennement qualifié.

"C’est très très dur de trouver du personnel compétent", lance le patron d’un café d’Evere en région bruxelloise. Emile, un habitué confirme : "Ce n’est pas évident de tenir un grand plateau, il y a l’équilibre à trouver".

Les horaires difficiles, la faiblesse du salaire, l’incertitude sur la stabilité de l’emploi a entrainé des démissions, des abandons et des réorientations de personnel dans le secteur Horeca depuis l'arrivée du covid.

En tout à Bruxelles, 3.000 serveurs ont déserté les restaurants et les cafés. Selon un sondage récent auprès de 5000 patrons bruxellois d’établissements qui vont du snack au restaurant étoilé, 66% des personnes interrogées recherchent du personnel depuis le mois de mai. Le secteur recherche du personnel moyennement qualifié, qui a une connaissance minimale du métier (chef de rang, chef de partie, second de cuisine). Plus de 60% des patrons bruxellois sont d'accord d'offrir un CDI aux personnes qui se présenteront et qui seront qualifiées dans le secteur.

1267 offres d'emploi en Wallonie

Pas de chiffre équivalent côté wallon. Mais le Forem communique ceci : il y a actuellement 1267 offres d’emploi dans l’Horeca en Wallonie et 6500 personnes ont été identifiées par le Forem comme ayant un intérêt ou de l’expérience en la matière.

Cliquez ici pour découvrir la liste des fonctions critiques et des métiers en pénurie

Pour aider les hôtels, restaurants et brasseries à recruter de la main d’oeuvre, le 13 juillet prochain se tiendra le premier JobShot Horeca. De 14h à 17h à l’hôtel Van der Valk Sélys à Liège, les établissements Horeca viendront rencontrer les réceptionnistes, collaborateurs de salles, maîtres d’hôtels, cuisiniers, commis de cuisine motivés, avec ou sans qualification. La participation est gratuite, mais les places limitées nécessitent une inscription. Cet événement permettra aux restaurateurs, d’être mis directement en relation avec des apprentis à la recherche d’alternance.


 




 

Vos commentaires