En ce moment
 
 

Les bars à sourire: dangereux ou pas ?

 
 

Avoir un sourire "super bright" en 20 minutes pour environ 80 euros, c'est ce que proposent des bars à sourire. Ces établissements se répandent en Belgique. Ce concept semble attrayant, mais les dentistes ne le voient pas d'un très bon oeil. Selon eux, un blanchiment des dents doit rester médical.

Les sourires éclatants des stars sur papier glacé vous fait rêver ? Pour avoir des dents blanches et scintillantes, plusieurs solutions s’offrent à vous : le traditionnel rendez-vous chez le dentiste ou une visite à un bar à sourire. "C’est un bar où les gens viennent se faire blanchir les dents en 20 minutes", explique Margaux Hallot, hôtesse d’un bar à sourire. Le prix demandé pour une séance de blanchiment s’élève à 79 euros. En Belgique, il existe huit types de ce bar à sourire. D’autres établissements vont ouvrir prochainement.

Méfiance des dentistes 

Mais si ce nouveau concept peut paraître séduisant, il suscite la méfiance des dentistes professionnels. Pour eux,  le blanchiment doit rester un traitement médical. "Pour réaliser un traitement de blanchiment, il faut poser un diagnostic et une indication, à savoir si les patients peuvent effectivement avoir recours à ce genre de traitement", a souligné Marc Nacar, administrateur de la société de médecine dentaire.  

Les dentistes ne parlent pas de clients mais bien de patients. Le blanchiment des dents coûte entre 200 et 1.000 euros. Cet acte médical comporte par ailleurs des risques. "Les produits de blanchiment ont par principe une méthode oxydante. Cette oxydation peut donc provoquer des lésions au niveau du tissu environnant les dents, que ce soit les gencives ou les lèvres", a indiqué Marc Nacar.

Quelle efficacité ?

Les bars à sourire affirment ne pas utiliser de peroxyde, mais d’autres produits pour blanchir les dents. En outre, ils assurent suivre des précautions pour éviter tout problème. "On demande toujours aux gens si leurs gencives sont saines, c’est-à-dire qu’il ne faut pas de saignement ou les gencives irritées. Les dents ne peuvent pas être trop sensibles. Sinon, on les renvoie chez leur dentiste", affirme Margaux Hallot. 

Dans un bar à sourire, c’est le client qui est à la manœuvre, guidé par les conseils d’une hôtesse.
Chez le dentiste, le blanchiment est efficace six mois à un an, voire plus si le patient décide de faire un traitement d’entretien. Dans un bar à sourire, l’efficacité dépend de la teinte de la dent du client à la base. Plusieurs séances sont parfois nécessaires pour avoir le résultat souhaité.   


 




 

Vos commentaires