En ce moment
 
 

Les transports en commun toujours inadaptés pour les personnes à mobilité réduite en Belgique

A l'initiative des 27 élus du conseil communal de Rixensart, un rassemblement a réuni plusieurs dizaines de personnes ce samedi sur le site de la gare. Ils ont protesté contre le manque d'accès aux quais des gares de Rixensart et de Genval pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Une situation généralisée dans tout le pays.

Des élus communaux mais aussi des citoyens qui veulent exprimer leur ras-le-bol se sont rassemblés ce samedi à la gare de Rixensart qui accueille chaque jours entre 500 et 600 personnes. Dans cette gare il n'y a aucun accès pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Si elles veulent prendre le train, elles se retrouvent confrontés à 40 marches. Quand on parle des personnes à mobilité réduite, on pense également au parents avec leurs poussettes, aux personnes âgées, aux cyclistes. Pour eux, c'est totalement impossible d'aller prendre le train.

Des travaux reportés

L'installation d'ascenseurs avait été promise aux usagers pour ce mois-ci, en novembre. Mais ces travaux été repoussés à l'année prochaine. Une nouvelle qui passe très mal auprès des citoyens, notamment auprès de Bénédicte, une dame qui souffre de sclérose en plaques et qui ne peut plus aller voir ses enfants à Bruxelles : "Je pourrais venir en chaise roulante descendre en ascenseur, prendre le train. À Etterbeek mes enfants seraient là et je serais tout à fait cool. Mais c'est impossible, déplore-t-elle. C'est depuis le début qu'on réclame un ascenseur mais la SNCB dit qu'elle n'a pas de sous. Mais je pense que c'est une question de répartition de moyens, que s'ils veulent, ils peuvent."

Une situation que confirme Patricia Lebon, la bourgmestre de Rixensart : "Ces ascenseurs pour l'accès aux quais de la gare de Rixensart, on les attend depuis quatre ans." La Commune a fait part de son mécontentement par écrit suite au report des travaux. Elle demande également des mesures provisoires pour permettre un accès aux quais pour les PMR.

La Bourgmestre Lebon s'indigne d'un manque de prise en considération d'une grande part de la population : "Tout le monde, à un moment de sa vie, peut être une personne à mobilité réduite. Si on veut que les personnes prennent les transports en commun, il faut qu'ils soient à un prix raisonnable et physiquement accessibles. Franchement, je ne me vois pas prendre le train à Rixensart avec deux grosses valises pour partir en vacances."

Un cas loin d'être isolé en Belgique

La situation en Belgique est loin d'être exemplaire. Sur les 554 gares que compte le pays, seulement 71 sont totalement accessibles aux personnes à mobilité réduite. La SNCB promet de doubler ce chiffre d'ici 2025 mais la liste des travaux est longue. Il faut notamment rehausser les quais pour qu'ils arrivent à la même hauteur que les trains, placer des rampes en relief le long des quais mais aussi installer des ascenseurs ou des rampes d'accès. Autant dire que cela demande de gros investissements qui expliquent pourquoi les travaux prennent autant de temps.

Vos commentaires