En ce moment
 
 

Marie-Martine Schyns annonce les résultats du CEB: "Un élève sur dix n'a pas réussi l'épreuve" (vidéo)

La ministre de l'Éducation Marie-Martine Schyns était l'invitée de Fabrice Grosfilley ce matin sur Bel RTL. La ministre de l'Éducation a parlé des résultats du CEB.

90,49 % des élèves de 6ème primaire ont réussi le CEB (certificat d'études de base), un taux de réussite légèrement en baisse par rapport à l'année dernière (90,63 %). Pour obtenir le certificat d'études de base, il fallait au moins la moitié des points à chacune des matières évaluées. L'élève qui valide son CEB ira directement en 1ère année de secondaire en septembre prochain.

Le CEB "balise l'ensemble des compétences qui doivent être atteintes à la fin de la 6ème primaire", explique Marie-Martine Schyns. La ministre de l'Éducation, qui vient d'avoir les premiers résultats de 2019, a expliqué qu'ils étaient très "stables" par rapport aux années précédentes.

"90,5 % des élèves de 6ème primaire ont réussi l'épreuve du CEB. Ca veut dire, plus ou moins 46.000 élèves sur les 51.000 qui ont réussi. L'année dernière, c'était 90,6 %. On ne va pas se réjouir évidemment, car il reste quand même un élève sur dix qui n'a pas réussi l'épreuve, mais on peut quand même constater qu'il y a une stabilité dans les résultats... Mais attention, on parle bien des résultats de "l'épreuve", parce que je rappelle que les conseils de classe restent souverains pour octroyer le certificat. On pense par exemple à une élève qui ne se sentait pas par bien pendant les épreuves, mais qui a bien travaillé durant toute l'année", explique la ministre de l'Éducation.


Les résultats du "français" en baisse

La discipline la plus réussie est l'éveil, c'est-à-dire histoire, géographie et sciences. Pourtant, c'était celle qui avait le moins bien fonctionné l'année dernière. Entre 2019 et 2018, le taux de réussite a augmenté de 8 %.

En revanche, c'est le contraire pour le français avec -5 % de taux réussite par rapport à 2018. C'est dans la partie "savoir écrire" que le score est le plus bas.

"C'est un élément qu'on doit quand même analyser plus en détails puisque quand on compare les résultats sur les cinq dernières années, on a de meilleurs résultats en math et en éveil, il faut quand même le dire, c'est légèrement supérieur. Et en français, c'est légèrement inférieur. On ne parle pas de grandes variations. On parle de 71 % de moyenne cette année et c'était 73 % en moyenne dans les cinq dernières années", précise Marie-Martine Schyns.

Pour les 10% d'élèves qui n'ont pas réussi l'examen, tout n'est pas perdu. Ils peuvent encore l'obtenir via leur école. Elle peut attribuer le certificat en se basant sur le dossier scolaire de l'écolier. Les parents ont également la possibilité d'introduire un recours.

Toutes les informations se trouvent sur le site www.enseignement.be/CEB rubrique "recours".

Vos commentaires