En ce moment
 
 

Mort de George Floyd: des manifestations ont eu lieu en Belgique

Mort de George Floyd: des manifestations ont eu lieu en Belgique
© AFP
 
 

La mort de George Floyd lors d'une intervention policière très musclée à Minneapolis pousse des milliers d'Américains à manifester aux États-Unis. Mais l'indignation s'est répandue à l'international: des footballeurs ont posé un genou à terre durant des matchs, des artistes et sportifs de tous horizons ont pris la parole pour dénoncer les faits de racisme... Et en Belgique aussi, le décès de George Floyd fait réagir. Des manifestations ont eu lieu ce lundi sur notre territoire.

Quelque 500 personnes ont manifesté à Gand

Environ 500 personnes ont manifesté contre le racisme, lundi après-midi, sur la Sint-Pieterplein à Gand. La manifestation n'était pas officiellement autorisée.

Les protestataires ont manifesté avec des slogans comme "Stop racisme", "Le racisme tue" ou encore "We can't breathe". Des croix avaient été placées partout sur la place afin que les manifestants soient suffisamment éloignés les uns des autres. Chacun portait un masque. La manifestation contre le racisme en Amérique, dont le dernier drame est la mort de George Floyd, a duré une petite demi-heure. Chaque participant a respecté les distanciations d'usage. Comme l'action n'était pas autorisée, des amendes pourraient pleuvoir. En effet, un arrêté ministériel interdit les rassemblements en raison de l'épidémie de coronavirus. Cependant, aucune mesure n'a été prise durant la manifestation. Seuls les organisateurs pourraient au final écoper d'une amende.

Manifestation Black Lives Matter à Bruxelles malgré l'annulation

Entre 40 et 50 personnes se sont rassemblées lundi en début d'après-midi, place de la Monnaie à Bruxelles, pour la manifestation de BLM (Black Lives Matter) Belgium, qui avait été annulée au dernier moment en respect des mesures restrictives du déconfinement, selon l'estimation communiquée en milieu d'après-midi par la porte-parole la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere.

La police a toléré que le groupe reste 30 minutes sur place dans le respect des distanciations sociales, ce qui leur a laissé le temps de prononcer quelques discours. Les manifestants ont également posé un genou à terre et levé le poing, adoptant un signe américain de protestation pacifique contre les violences policières visant les personnes Afro-américains.BLM Belgium est porté par des jeunes noirs, soutenus des personnes d'origines différentes avec des idéaux similaires, désireux de faire échos aux protestations ayant cours aux Etats-Unis, et ce afin de réfléchir à la violence policière qui les touchent en Belgique.




 

Vos commentaires