En ce moment
 
 

Non, l'épreuve d'histoire du CESS n'a pas fuité: elle a bien lieu aujourd'hui

Non, l'épreuve d'histoire du CESS n'a pas fuité: elle a bien lieu aujourd'hui
©Alertez-nous

L'épreuve d'histoire du CESS (certificat d'enseignement secondaire supérieur) est maintenue ce vendredi. L'administration de l'enseignement et le cabinet de la ministre de l'Éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Marie-Martine Schyns, ont été sollicités à plusieurs reprises jeudi soir à la suite de rumeurs d'annulation de l'épreuve. La ministre a apporté un démenti et conseillé aux élèves de préparer sereinement les épreuves, "loin des réseaux sociaux".

Vous étiez très nombreux jeudi soir à nous poser des questions sur le maintien de l'épreuve d'histoire pour les étudiants du secondaire qui passent le CESS. "Bonsoir, je suis élève en 6ème secondaire de l'enseignement général et demain était censé avoir lieu notre épreuve d'histoire du CESS. Mais nous avons eu de plusieurs sources des fuites de ce CESS jusqu'à en recevoir la totalité en format PDF. Et ce dans plusieurs écoles. Le site de l'enseignement n'est plus ouvert et il nous est donc impossible de savoir si l'épreuve est maintenue ou non. Peut-être avez vous déjà reçu d'autres alertes ?", nous écrit Sam. 

L'épreuve est bien maintenue et il n'y a pas eu de fuite, confirme le cabinet de la ministre de l'Enseignement Marie-Martine Schyns à RTL INFO. C'est un document de synthèse réalisé par un enseignant qui a suscité les rumeurs d'annulation.


L'évaluation n'est pas compromise

Un document, intitulé "CESS 2019: Mutations et contrastes de la société de 1945 à 1980", circule effectivement d'un élève à l'autre. Mais la thématique avait été donnée il y a déjà un certain temps et cela ne compromet pas l'évaluation prévue ce vendredi 14 juin, nous explique Eric Etienne, le porte-parole de la ministre. "La thématique de l'épreuve a été donnée par circulaire et les enseignants ont préparé leurs élèves en faisant des synthèses. C'est ça qui circule". Une cellule veille à contrôler les éventuelles fuites à l'approche des épreuves: "Une équipe de l’Administration scrute le web et les réseaux sociaux depuis plusieurs jours. Aucune fuite n’a été constatée".


Le site Enseignement.be surchauffe...

Si vous avez vu circuler une capture d'écran d'un message qui émanerait soi-disant du site Enseignement.be, indiquant que l'épreuve d'histoire de ce 14 juin est annulée, il s'agit d'un fake. Le site Enseignement.be était inaccessible ce jeudi soir en raison des nombreuses sollicitations.

"Afin d’éviter les interrogations inutiles dans le chef de professeurs, de parents ou d’élèves, seules les communications officielles de la Ministre sont à prendre en compte. La Ministre de l’Education conseille aux élèves de préparer leurs épreuves sereinement en restant concentrés sur l’essentiel… loin des réseaux sociaux".

Les élèves et leurs parents sont donc fixés.


 

Vos commentaires