En ce moment
 
 

Déconfinement: voici tout ce qui change le 1er juillet

  • Le Conseil National de Sécurité a pris ses décisions: la Première ministre annonce les mesures

  • Pourquoi la bulle est élargie à 15 personnes? L''explication de Sophie Wilmès

  • Les mariages pourront réunir 50 personnes maximum: "On est conscient que ça a un goût différent"

  • Sophie Wilmès: "Les rassemblements sont interdits et sont dangereux"

 
 
CORONAVIRUS
 

Vu les chiffres très encourageants au niveau de l'épidémie de coronavirus dans notre pays, le déconfinement se poursuit comme prévu mais toujours avec prudence. Un Conseil National de Sécurité (CNS) a eu lieu ce matin, rassemblant les différents niveaux de pouvoir, qui ont entendu les experts lundi et mardi. Voici les décisions qu'il a prises pour le 1er juillet et que la Première ministre Sophie Wilmès a annoncée à 14h. 

MESURES À PARTIR DU 1er JUILLET

- Bulle de contact élargie à 15 personnes

5 personnes, n'est-ce pas peu ?"Si ce sont 5 personnes que vous aimez beaucoup, c'est bien. La réalité est que dans les bulles les plus proches, le risque est multiplié parce qu'on fait moins attention. Pourquoi autoriser des événements à 200 alors que dans la sphère privée, c'est limité à 15 ? Parce qu'on fait moins attention dans les groupes de proches"

- Magasins: on peut aller avec les gens de sa bulle de contact et on peut y rester plus de 30 minutes.

- Organisation d'événements: limite de capacité de 200 personnes à l'intérieur et 400 personnes à l'extérieur si les règles de sécurité sont respectées. On pourrait passer à 400 à l'intérieur et 800 à l'extérieur en août.

Cela NE CONCERNE PAS les fêtes de mariage où on reste limité à 50.  Il en va de même pour toutes les fêtes organisées dans une salle louée.

- Le défilé du 21 juillet sous une autre forme et sans fête au Parc royal. Un hommage sera rendu aux victimes du covid-19 et aux métiers de première ligne.

- Ouverture sous certaines conditions:

des théâtres et cinémas (maximum de 200 personnes avec distanciation physique. Dès lors, les plus petites salles ne pourront donc pas toujours atteindre ce nombre)

piscines et centres de bien-être,

parcs d'attraction et terrains de jeux intérieurs

fêtes foraines

casinos et salles de jeux

salles de congrès

salles de réception et de fête avec 50 personnes maximum

Parmi les conditions, on trouve l’application de protocoles. Par ailleurs, les règles générales qui sont déjà en vigueur pour d’autres activités s’appliqueront comme le respect obligatoire des distances de sécurité, la mise en place de créneaux horaires et la gestion des foules, le nettoyage des infrastructures et le port du masque buccal qui reste fortement recommandé.

- PAS de prolongation de l'heure de fermeture des bars et restaurants. "On a fait le tour de la question avec les professionnels de terrain, le ministère de l'Intérieur et les experts, on n'est pas convaincu que ce soit la meilleure option", a dit la Première ministre.

- Pas d'événements de masse comme les festivals

- Pas d'ouverture des discothèques.

À propos des grands rassemblements interdits du week-end dernier:

La Première ministre commence par s'exprimer sur les rassemblements interdits de ce week-end. "La plupart des jeunes s'estiment sans doute moins vulnérables, c'est une erreur. Et cela facilité la propagation du virus. Quand vous prenez un risque, c'est pour vous mais aussi pour vos proches et la population en général."

Les six règles d’or restent en vigueur:

- Le respect des règles d’hygiène ;

- Le fait de privilégier les activités en extérieur ;

- La prise de précautions supplémentaires pour les personnes à risque ;

- Le respect des distances de sécurité ;

- La règle de la bulle élargie qui passe de 10 à 15 personnes différentes par semaine en plus du foyer. Pour rappel, ce droit est individuel.

- Les activités de groupe ne peuvent dépasser 15 personnes, enfants compris. Cela vaut pour toutes les réunions non encadrées, indépendamment qu’elles aient lieu au domicile ou en dehors de celui-ci. 

 




 

Vos commentaires