En ce moment
 
 

Photovoltaïque en Wallonie: le tarif "prosumer" est supprimé pour 4 mois

Le régulateur wallon du marché de l'énergie (CWaPE) a accepté, dans un avis rendu mercredi et repéré par "La Libre", de supprimer purement et simplement pendant les quatre premiers mois de 2020 le tarif "prosumer" dont auraient pu devoir s'acquitter depuis le 1er janvier les détenteurs de petites installations photovoltaïques.

Ce tarif, dont le gel avait été décrété in extremis par la coalition PS-MR-Ecolo le 31 décembre dernier afin de se donner du temps pour dégager un accord politique, ne sera donc pas facturé par les gestionnaires de réseaux de distribution pour les quatre premiers mois de l'année 2020. Les fournisseurs ont eux aussi accepté de ne pas facturer ce tarif aux prosumers dans les factures de régularisation à destination des clients pour cette même période, indique la CWaPE. Le régulateur dit avoir tenu compte "de la durée limitée de cette mesure et de la volonté de laisser le travail législatif entamé se clôturer de façon apaisée".

Elle maintient toutefois sa volonté d'instaurer un tarif prosumer ainsi que sa compétence exclusive en matière tarifaire. Elle s'oppose donc toujours à la volonté du gouvernement wallon d'un report du tarif à 2025. "La Libre" fait observer que si le gouvernement ne parvient pas concrétiser sa promesse d'un report de cinq ans, les prosumers ne payeraient donc que deux tiers du tarif d'une année, soit une économie d'environ 100 à 200 euros par ménage concerné, ce qui ferait peser 20 millions d'euros sur l'ensemble de la collectivité alors que ce montant aurait pu être à charge des seuls "prosumers".

Le tarif "prosumer" vise à faire contribuer les propriétaires de petites installations photovoltaïques au financement du réseau pour rétablir de l'équité avec les "sans panneaux".

Vos commentaires