En ce moment
 
 

Plus de chômeurs francophones en périphérie

 
 

Le nombre de demandeurs d'emploi dont la langue maternelle n'est pas le néerlandais est en hausse en périphérie bruxelloise, selon les chiffres fournis ce vendredi par le ministre flamand de l'Emploi Frank Vandenbroucke.


La proportion de demandeurs d'emploi dont la langue maternelle n'est pas le néerlandais dans l'arrondissement de Louvain a augmenté de 16,5 pc en 2003 à 19,7 pc en 2007. Le pourcentage de francophones est passé sur cette période de 5,8 à 6,7 pc et le pourcentage d'autres langues de 10,7 à 13 pc. A Tervuren, on compte 35,1 pc de demandeurs d'emploi francophones, pour 27,5 pc à Huldenberg et 21,7 pc à Kortenberg.

Par ailleurs, Landen, une commune proche de la province de Liège, affiche un pourcentage de 21,3 pc. La connaissance du néerlandais pose souvent problème. Seuls 33,6 pc des demandeurs d'emploi dont la langue n'est pas le néerlandais ont une bonne ou une très bonne connaissance de la langue de Vondel.


 

Vos commentaires