En ce moment
 
 

TEC, STIB, recyparcs, magasins: les actions syndicales ont provoqué de nombreuses perturbations

 
 

Les actions syndicales de ce vendredi ont provoqué des perturbations, principalement dans les transports en commun bruxellois et wallons. Certaines lignes étaient encore impactées dans la soirée.

Les transports en commun représentent le secteur qui a enregistré la plus forte mobilisation lors des actions syndicales de ce vendredi. À Bruxelles, une grande partie des agents de la STIB ont débrayé:

  • 11 bus sur 50 ont roulé,
  • 1 métro sur 3 a circulé,
  • 1 tram sur 2 a transporté des passagers.

Toujours dans la capitale, le réseau de nuit Noctis a été sérieusement touché en soirée.

En région wallonne, le réseau TEC a également subi des perturbations importantes.

  • Liège: 40% des lignes impactées.
  • Charleroi: 70% des lignes impactées.
  • Brabant wallon: 20% des lignes impactées.

Autre secteur touché: les recyparcs. La majorité d'entre eux ont été fermés sur la zone de Liège, et quatre dans le Brabant wallon. Certaines collectes de déchets ont aussi été perturbées.

En raison de la manifestation nationale, la STIB et la TEC prévoient des perturbations sur leur réseau respectif. Un préavis a en effet été déposé par les syndicats auprès du TEC pour couvrir les agents qui participeront à la manifestation.

Notons également qu'à Gosselies, un supermarché de l'enseigne Carrefour a débrayé. Les travailleurs ont rejoint la grogne. Ils ont aussi dénoncé de façon plus générale des conditions de travail délicates. "Ce qui nous inquiète, c'est tout d'abord le nombre d'heures qui va diminuer. On va diminuer pas mal d'heures dans les magasins", nous a indiqué Dominique Lipidi, délégué itinérant du Syndicat des employés, techniciens et cadres (SETCa, FGTB).


 




 

Vos commentaires