En ce moment
 
 

Un comité de concertation prévu ce vendredi: les mesures seront-elles assouplies pour Noël?

  • Un comité de concertation prévu ce vendredi: les mesures seront-elles assouplies pour Noël?

  • Coronavirus: pourquoi tenir un comité de concertation vendredi?

 
 
CORONAVIRUS
 

Annelies Verlinden est l'invitée de Fabrice Grosfilley sur Bel RTL. La ministre belge de l'intérieur revient sur le prochain comité de concertation prévu ce vendredi. Les mesures seront-elles assouplies, au moins pour la période de Noël ? "Je ne veux pas faire de fausses promesses", a précisé la ministre.

De nombreux secteurs ont montré leur mécontentement face aux fermetures liées au deuxième confinement. Les toiletteurs pour chien, les fleuristes, ou encore les agents immobiliers. Est-ce que vous allez revoir certains aspects de votre arrêté ministériel ?

"Je comprends très bien que ce soit dur pour les commerçants. On a dû faire des choix, mais je comprends que ce soit difficile. C’était nécessaire pour limiter la propagation du virus. Aujourd’hui, il est trop tôt pour annoncer ou se prononcer sur un assouplissement des mesures. On va évaluer les chiffres, on suit ça de très près. Il y aura un comité de concertation ce vendredi, mais pour être honnête, je pense que c’est trop tôt pour annoncer des assouplissements."

Ça veut dire que les règles sont suffisamment claires pour vous, il n’y aura pas besoin de les repréciser ?

"On travaille avec l’arrêté et on rajoutera une Foire aux Questions pour clarifier les mesures, mais non pas pour changer les mesures."

Il n’y aura pas de nouvelles décisions ce vendredi. Est-ce que malgré tout on peut imaginer que certains commerces pourront rouvrir pour les fêtes de fin d’année ? Est-ce qu’on peut imaginer qu’on puisse se réunir en famille pour les fêtes, maintenant que les chiffres d’hospitalisation sont en train de se stabiliser ?

"Les chiffres sont encourageants, aussi bien les contaminations que les hospitalisations, mais c’est encore trop tôt. Il faut se rendre compte que, pour les hôpitaux, on a reporté des soins importants, on a créé de la capacité additionnelle. Et donc, il est trop tôt pour se prononcer, et je ne veux pas faire de fausses promesses. Mais on se rend compte que c’est une période très importante : Noël, Saint-Nicolas… On le sait et on prendra ça en compte. Mais je ne peux pas encore annoncer des assouplissements aujourd’hui."

COVID-19 en Belgique : où en est l’épidémie ce mardi 10 novembre ?


 

 




 

Vos commentaires