En ce moment
 
 

Un papa de Londres remue ciel et terre pour retrouver le doudou panda de son fils: un jour, il est tombé sur la collection de ce couple à Oupeye

 
 

C'est une histoire peu banale: celle d'un papa qui recherche désespérément le doudou de son fils qui a été dérobé. Jon habite à Londres, et après un an d'une fouille impossible pour trouver la même peluche, il est finalement tombé sur un couple de collectionneurs de pandas habitant à Haccourt (Oupeye). Vincent Jamoulle et Marc Evrard ont assisté à l'étonnante rencontre.

Jon a quitté Londres très tôt, en Eurostar, direction Bruxelles. À cause du mouvement de grève de mardi, il a dû parcourir les 100 derniers kilomètres à bord d'une voiture de location. Tous ces efforts sont destinés à retrouver un modèle de doudou extrêmement précis. "J'ai vu quasiment tous les pandas qui existent dans le monde. Ces personnes, la famille Cornet, détient le seul exemplaire identique que j'ai jamais vu", confie l'Anglais.


Le doudou de son fils se trouvait dans sa voiture...

Il y a un an, la voiture de Jon a été la cible de voleurs, le doudou de son fils Louis était dans le coffre. Récemment, sur internet, il a vu le même modèle dans la collection d'André et Céline. Cette collection contient exactement 2.300 peluches accumulées depuis 1973. Chez le couple, il y a carrément une pièce pour les pandas. "C'est extraordinaire", commente Jon. Il y en a aussi plein le salon, et dans sa chambre à coucher, Céline est même fière de nous présenter son string panda… mais là, on s'éloigne du sujet: le doudou.

La copie conforme a été remise à Jon. "C'est le même?", a alors demandé Céline. "Oui, c'est le même", a répondu l'Anglais, sortant son téléphone pour montrer une photo du doudou de son fils.
 
"Pour mon fils, tout a son importance. Ses pattes, sa taille, l'expression de son visage… Ça correspond à ses souvenirs de toute petite enfance quand il dormait avec lui. Il a une relation unique avec son doudou", explique Jon.

C'est la première pièce qui part de notre collection

Pour les Belges, pas question de faire payer Jon. Le doudou lui est gentiment offert par le couple. "Je vois que ça lui fait vraiment plaisir et je suis content de lui offrir. C'est la première pièce qui part de notre collection et c'est un grand plaisir pour moi de l'offrir", confie André.
 
Un geste qui a rempli de joie Jon. "Merci très très très très beaucoup", a-t-il lancé avec son accent anglais. Il est déjà reparti pour l'Angleterre, d'où il a envoyé des photos et des vidéos du doudou.

Son fils a un peu plus de dix ans. Pourtant, il tenait énormément à sa peluche. C'est dire le pouvoir que peuvent avoir les doudous sur les enfants. D'ailleurs, il paraît que l'esprit de l'ancien panda s'est déjà installé dans le nouveau.

On croirait presque à une histoire de Noël…




 

Vos commentaires