En ce moment
 
 

Vers une troisième dose en Belgique? Ce spécialiste évoque les deux profils envisagés

Vers une troisième dose en Belgique? Ce spécialiste évoque les deux profils envisagés
 
 

Le professeur Michel Goldman, immunologiste à l'Université libre de Bruxelles (ULB), était l'invité du RTL INFO 19 heures ce lundi.
L'occasion d'aborder l'éventuelle injection d'une troisième dose, la couverture vaccinale mais aussi le variant Delta.

"Le variant change vraiment la donne", lâche d'emblée le spécialiste. "Il change l'objectif d'immunité collective dont on parle souvent. Ce variant ce transmet à la vitesse de l'éclair. Les vaccins sont un peu moins efficaces, même s'ils restent très efficaces pour nous protéger contre les formes les plus sévères. Certains des sujets vaccinés vont moins contribuer à cette barrière que nous devons constituer ensemble", regrette Michel Goldman.

Une immunité collective à 70%?

Longtemps cette barrière, l'immunité collective, a été fixée à 70%. Doit-on augmenter de toute urgence notre couverture vaccinale ? "Il faut certainement la revoir. Le pourcentage réel est certainement supérieur à 80%, mais personne n'est capable aujourd'hui de vous donner un chiffre magique", précise encore l'immunologiste.

En ce qui concerne la possibilité de suivre la stratégie de la troisième dose pour les plus fragiles, Michel Goldman pense "qu'il n'y a pas de raisons aujourd'hui d'imaginer une troisième dose pour tous ceux qui ont été vaccinés. Par contre, il y a beaucoup de raisons d'envisager très rapidement de donner une troisième dose à celles et ceux dont on sait qu'ils n'ont pas bien réagi aux deux premières." Le spécialiste dresse deux profils: "les sujets les plus âgés, et les sujets immunodéprimés en fonction des maladies dont ils souffrent et des médicaments."


 




 

Vos commentaires