En ce moment
 
 

Vous risquez une amende 173€ si vous commettez cette infraction à vélo

 
 

Les cyclistes sont de plus en plus nombreux sur les routes, ils font aussi, parfois, l'objet de contrôle. Chaque jour, ce sont 34 cyclistes qui sont verbalisés en moyenne. Principale infraction: le non-respect d'un feu rouge. La sanction est la même que l'on soit cycliste ou automobiliste.

En passant au feu rouge, les cyclistes sont en infraction. Ils risquent une amende 174 €. Pourtant, vous êtes nombreux à ne pas respecter les feux de signalisation. "Des fois, je passe au rouge. Mais je reste responsable: je vérifie qu'il n'y a personne, c'est le dimanche, le soir. Il n'y a aucun risque", explique une cycliste.

"Quand le feu est rouge, mais que j'ai encore le temps, je passe", ajoute une autre cycliste, "parce que, je ne sais pas, on a envie d'aller vite quand on est en vélo." Brûler un feu rouge, rouler la nuit sans lumière et utiliser son téléphone, ce sont les trois infractions les plus fréquentes à vélo.

Aurélie Willems, secrétaire générale et porte-parole du Garcoexplique: "Au niveau de la verbalisation, nous sommes au courant qu'il y a des campagnes de verbalisation par la police. Il n'y a donc pas d'impunité envers les cyclistes. On est même parfois en échange avec eux pour les pousser à faire de la sensibilisation avant de faire de la répression. Mais en tout cas, des cyclistes sont verbalisés comme des automobilistes".

Les sanctions sont les mêmes que l'on roule en voiture ou à vélo. Cependant, les automobilistes ont l'impression que les cyclistes ne sont pas assez sanctionnés: "Il y a de nombreuses personnes qui se déplacent en voiture en Belgique. Les conséquences d'un accident qui implique une voiture sont quand même très importantes. C'est pourquoi il est normal qu'il y a un focus sur certains comportements comme le GSM au volant", explique Aurélie Willems.

"J'essaie de me tenir au bord de la route. D'abord, parce que c'est obligatoire, mais aussi surtout pour montrer le bon exemple", explique Patrick. Comme lui, Amalia ne commet pas d'infractions à vélo. La nuit, elle est équipée pour respecter le code de la route: "J'ai mes lumières, mon casque, mon gilet".

En 2021, la police a infligé une amande à plus de 12.000 cyclistes. 


 

Vos commentaires