En ce moment
 
 

Polémique autour du musée du Chat: Philippe Geluck se dit prêt à se retirer

  • Une pétition contre le musée du Chat à Bruxelles: "Si on trouve un meilleur usage, je me retire du projet"

  • La création d''un musée consacré au Chat de Geluck crée la polémique

 
 
 

Cela fait plusieurs années que le projet a été lancé : un musée consacré au Chat de Philippe Geluck, en plein cœur de Bruxelles Un permis d’urbanisme pour sa construction vient d’être accordé. Mais ce musée ne fait pas l’unanimité. Une pétition a même été lancée à son encontre. Ce qui dérange les signataires ? L’argent injecté dans ce nouvel établissement, 9 millions d'euros. Face à cela, Philippe Geluck fait un pas de côté.

Le musée du Chat et du dessin d’humour sera situé sur le Mont des Arts à Bruxelles. Un bâtiment inoccupé depuis 40 ans va céder sa place à un écrin flambant neuf. Mais pour les opposants, il ne faut pas dépenser l’argent public dans ce projet. Une pétition rassemblant près de 4000 signataires va dans ce sens.

Sur le plateau de "C’est pas tous les jours dimanche", Philippe Geluck s’est dit blessé par cette polémique. "Je voudrais aussi préciser que ce musée s’appelle bien ‘Le musée du Chat et du dessin d’humour’."

Face à lui, Sandrine Morgante, artiste et conférencière à La Cambre, se révolte qu’on ne s’intéresse pas aussi à la souffrance des autres artistes. Selon elle, et d’autres détracteurs de Philippe Geluck, le problème réside dans le fait que trop d’argent public, 9 millions d'euros, soit accordé à ce projet et pas à d’autres. "Encore une fois, on laisse beaucoup la place à Geluck. On le laisse parler de sa souffrance, on oublie la souffrance des autres. Ce n’est pas le seul apte à nous rendre joyeux, se plaint-elle avant de s'adresser directement au papa du Chat. La diversité, c’est important. 4500 personnes ont dit : ‘On ne veut pas du musée Le Chat’. Est-ce que c’est clair maintenant ? Est-ce que vous pouvez l’entendre ?"

En réponse, Philippe Geluck accepte de faire un pas de côté : "Si on trouve un meilleur usage au bâtiment, je vous le dis publiquement aujourd’hui, je me retire et j’abandonne ce projet avec humilité et avec respect pour tous les autres artistes".


 




 

Vos commentaires