En ce moment
 
 

Pour Alexander de Croo, on est face à l'épidémie des non-vaccinés: le ministre de la Santé réagit

 
 

Le Premier ministre Alexander De Croo a haussé le ton vendredi, à l'issue du comité de concertation, pour dénoncer le faible taux de vaccination en Région bruxelloise et le danger, pour la société, induit par ceux qui ne se font pas vacciner. "Cette épidémie devient une épidémie des non-vaccinés. On ne peut l'accepter, on ne peut accepter que des gens fassent le choix de mettre d'autres personnes en danger. Ce sont ceux qui ne se sont pas fait vacciner qui sont responsables" de la prolongation de certaines mesures de restriction, avait lancé le chef du gouvernement fédéral.  

Le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke était sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche ce 19 septembre. Il est revenu sur les déclarations du Premier ministre. "Il (le Premier ministre De Croo ndlr) a dit que c'est un acte de solidarité de se faire vacciner. Je crois qu'il est légitime de demander d'une personne qui n'est pas vaccinée de présenter un test négatif quand elle rentre dans une discothèque, un café, un restaurant. Il faut convaincre et expliquer. Il s'agit de se protéger soi-même et protéger ses proches", indique le ministre. 

La vaccination obligatoire pour tout le monde, "une théorie"

Le gouvernement fédéral espère par ailleurs que la semaine prochaine des étapes seront franchies dans l'obligation vaccinale du personnel soignant. Des avis sont attendus du Conseil national du travail et Conseil fédéral des institutions de soins. Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, veut avancer vite. Selon lui, rendre la vaccination obligatoire pour le reste de la population serait cependant difficilement applicable. "C'est une théorie", estime-t-il. 

Le Comité de concertation a par ailleurs décidé d'assouplissements dans les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus, à l'échelle du pays. La situation épidémiologique et vaccinale est cependant très contrastée d'un territoire à l'autre. 


 

Vos commentaires