En ce moment
 
 

Pascal Obispo sort son application à 5,99€ par mois "parce que la musique n'est pas gratuite"

Pascal Obispo sort son application à 5,99€ par mois
 
 

Pour écouter du Pascal Obispo, il faudra avoir téléchargé l’application Obispo All Access. Fini les maisons de disque et les plateformes de téléchargement.

Un album tous les 2 ou 3 ans, c'était un peu frustrant

Pourquoi un tel changement radical ? "Ce qui ne me plaisait plus, c’était le tempo imposé, très limité à un album tous les 2 ou 3 ans. (…) Il y a une notion de tempo à avoir. Il y a des gens qui peuvent écrire doucement, un album tous les 5-10 ans, moi je fais partie des gens qui font de la musique tous les jours dans leur studio. (…) Et quand on est comme moi en appétence pour toutes les musiques (mon studio est un vrai laboratoire), c’était un petit peu frustrant", expliquait-il ce jeudi dans le RTL INFO Avec Vous.

Énormément de contenu proposé

"Donc l’âge aidant, j’ai eu peur de ne pas pouvoir exprimer ou chanter ou de faire tous les albums sur lesquels j’avais envie de travailler. Que ce soit dans des covers de chansons que j’apprécie, d’auteurs-compositeurs que j’apprécie. Là j’ai commencé avec l’album de Christophe, mon ami qui est disparu du Covid. Je vais en faire plein d’autres, à l’instar d’un Rod Stewart qui a fait tout le catalogue de la chanson américaine. Moi je voudrais faire un catalogue de chansons françaises. Des instrumentaux… Ça va être des albums de jazz, des albums de reggae. Et puis des albums inédits."

On y retrouvera également les lives des concerts, les coulisses de fabrication des albums, du karaoke, des podcasts, des animations, des cours de musique, des interviews menées par son épouse, de la bande-dessinée ou encore de la poésie. "Là j’ai lancé une trentaine de productions d’albums, qu’ils soient covers, instrumentaux, jazz ou méditation. Et parallèlement à ça je m’amuse aussi à faire des documentaires. Donc je n’ai pas peur de pas faire de musique. Au contraire je n’ai jamais fait autant de musique de ma vie et on ne va jamais proposer autant de musique et de manière aussi éclectique que dans cette application."

La musique n'est pas gratuite

Voilà pour ce que contient l’application. Côté prix, elle coûtera 5,99€ par mois ou 59,99€ par an.

"C’est le prix de deux crêpes au chocolat comme m’a expliqué une petite fille qui travaille avec moi sur l’application. Et c’est le prix d’une place de concert par an. Je me suis positionné en tant que fan, ce que je suis depuis le début, je me suis dit que pour avoir autant de musique d’un seul artiste mais autant de rencontres avec d’autres artistes, des documentaires, il y aura du karaoké… Il y aura beaucoup de choses et on va mettre en avant un peu tous les corps de métier qui correspondent à l’industrie du disque et qu’on ne met jamais en avant et qui travaillent et qui vivent grâce à la musique. (…) Il n’y a pas de réflexion financière. Je suis mon propre mécène et je sais que de toute façon je me fais surtout plaisir. Pourquoi c’est sur abonnement ? Parce que la musique n’est pas gratuite. On fait vivre des gens, des musiciens, beaucoup d’artistes qui travaillent autour. Et on a mis dans la tête des gens que la musique c’était gratuit. Mais c’est faux. Ça ne peut pas être gratuit parce qu’il y a tout un écosystème, que ce soient les gens qui travaillent derrière les caméras, les scriptes, les maquilleurs, des guitaristes et des musiciens. Moi j’ai dû faire travailler quasiment une centaine de personnes qui font que la musique existe. Le rêve n’est pas gratuit."

Déjà un label intéressé par son application

Pourrait-il faire des émules ? "Mes copains observent. Je pense qu’ils m’envient sans doute par rapport à la liberté que je me suis offert", a-t-il estimé. Au niveau diversification de son idée, cela a déjà commencé à prendre. "Un label qui travaille pour des artistes africains et urbains m’ont demandé d’acquérir la même application et évidemment je vais le faire."

Des CD continueront à sortir tant qu'ils existeront

Mais si vous êtes de la vieille école et que les applications, pour vous, c’est du chinois, rassurez-vous. "Je ne me coupe pas du circuit classique. Je fais des interviews, je vais à la télévision, je fais des émissions de radio. Et je vais sans doute sortir un album physique à la rentrée, parce qu’il y a des gens qui demandent aussi. Qui n’ont peut-être pas les moyens de s’abonner à cette application-là. Je vais continuer à le faire tant qu’on vendra encore des albums physiques. Ça s’appellera sans doute Obispo All Accès volume 1. Peut-être une compilation de tout ce qui est sorti depuis un an."

Un nouveau single est d’ailleurs sorti : Ma Génération.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires