En ce moment
 

Les tests de Mathieu: à mi-chemin entre la montre connectée et le bracelet d'activité, le Charge 3 de Fitbit est le bon compromis

Les tests de Mathieu: à mi-chemin entre la montre connectée et le bracelet d'activité, le Charge 3 de Fitbit est le bon compromis
Fitbit, smartwatch

Le leader du 'tracker', devenu un entreprise orientée bien-être et suivi de la santé, sort un nouveau modèle qui est à la fois discret et remplit de fonctionnalités. Un bon compromis qui se paie tout de même 149€, un prix relativement élevé. Mais l'application Fitbit est comprise dans le prix, et elle vaut le détour...

Si Apple est le plus gros vendeur de montre connectée, le leader des bracelets d'activité est Fitbit. Les chiffres de l'entreprise américaine sont en hausse constante: son modèle Versa cartonne aux Etats-Unis et lors du dernier trimestre, il a vendu environ 1,5 million de bracelets.

La marque, qui investit énormément et gagne donc encore très peu d'argent, compte bien battre le fer tant qu'il est chaud. Elle continue d'enrichir et de renouveler son portfolio. Après un modèle haut-de-gamme (Ionic) qui avait introduit en 2017 un petit système d'exploitation plus riche s'essayant même au magasin d'applications (ce qui lui valait de se ranger dans la catégorie 'montre connectée'), Fitbit est revenu à son produit médian: le bracelet d'activité, qu'il appelle 'coach électronique'.

fitbit001

Charge 3, 149€

La Charge 3 a tout ce qu'il faut où il faut pour remplir les fonctions devenues fondamentales chez Fitbit: suivi d'activité, du rythme cardiaque et du sommeil.

L'écran n'est pas couleur comme sur la Versa ou l'Ionic. Plus petit, il est donc plus discret tout en étant légèrement plus large que la gamme Alta, particulièrement compacte. L'affichage de pixels blancs, gris et noirs a une définition assez limitée, le but étant de maximiser l'autonomie (elle atteint aisément 7 jours, on l'a vérifié, ce qui est très confortable).

La montre/bracelet d'activité (difficile de la classer dans l'une ou l'autre catégorie, et peu importe finalement) est plutôt élégante. Le boitier est en métal (plusieurs couleurs disponibles). Les bracelets en caoutchouc sont très bien finis, comme toujours. Ils se ferment précisément et se font oublier rapidement, tant la Charge 3 est légère.

fitbit_gamme

Entre les deux: une interface pas si minimale…

On l'a dit, la Charge 3 est rangée dans la catégorie des bracelets de suivi d'activité, par Fitbit lui-même. Pour autant, son écran un peu plus large lui permet d'afficher pas mal d'informations.

Tout d'abord, et c'est la base, il y a l'heure, la date et le nombre de pas (vous pouvez cependant personnaliser légèrement cet écran d'accueil). Si vous naviguez de haut en bas à partir de cet écran, vous avez les détails sur votre activité du jour: nombre d'heures actives, rythme cardiaque, distance parcourue en kilomètre, calories brûlées, étages grimpés, minutes de 'sport', durée de la dernière nuit de sommeil. C'est à peu près ce que propose l'Alta, le modèle avec écran et capteur de rythme cardiaque le plus petit de Fitbit.

Mais il est possible d'aller vers la droite et la gauche, toujours à l'aide de mouvement de l'index. Vous avez alors quelques applications de base: lancement d'un exercice précis (si vous ne faites pas confiance à la détection automatique pourtant très performante), coaching pour se relaxer (par exemple), minuteur, alarme (à régler cependant via l'application), météo et réglages. Pour revenir à l'écran précèdent, il y a un petit bouton tactile invisible sur la tranche.

La Charge 3 est donc vraiment un modèle entre l'Alta, modèle à l'affichage très limité, et les montres connectées que sont l'Ionic et la Versa, disposant de plus d'applications et plus d'options.

Notez que la Charge 3 n'a pas de GPS intégré. Si vous voulez qu'il enregistre votre parcours lorsque vous courrez, il faudra emporter votre smartphone, car il utilisera son GPS durant la course pour se localiser.

Enfin, n'oublions pas que la manière la plus simple de consulter toutes les données de santé compilées et analysées par Fitbit, c'est via l'application, un modèle de sobriété qui fait bien plus le focus sur le bien être que sur le sport :

appli

Conclusion

A part un prix relativement élevé (149€), on ne trouve que des qualités à la Charge 3 de Fitbit.

C'est un excellent compromis entre les bracelets d'activité au look parfois trop sport ou gadget en caoutchouc, et les montres connectées encombrantes et avec une autonomie dérisoire d'une journée.

La Charge 3, équipée d'un capteur de rythme cardiaque, suit et détecte votre activité physique automatiquement (nombre de pas, mais surtout exercices, sessions de sport, etc) ainsi que votre sommeil.

A mi-chemin, entre tracker et montre, elle affiche beaucoup d'info sur votre activité, des notifications textuelles en provenance du smartphone (SMS ou WhatsApp), et permet d'activer une alarme ou un chrono.

Mais son autonomie dépasse facilement une semaine, ce qui est très confortable. Enfin, comme toujours avec Fitbit, la finition est au rendez-vous…

fitbit004
 
 
 
 

Vos commentaires