En ce moment
 
 

Les tests de Mathieu: si vous n'avez pas trop confiance dans le 'cloud' des géants du web, voici comment créer votre propre espace de sauvegarde

Les tests de Mathieu: si vous n'avez pas trop confiance dans le 'cloud' des géants du web, voici comment créer votre propre espace de sauvegarde
NAS, Synology, Les tests de Mathieu

Vous êtes du genre à vous méfier de ce que font les géants du web avec vos données ? Ou plus concrètement, vous n'avez pas envie de payer un abonnement pour sauvegarder des données de manière sécurisée ? Voici le test d'un nouveau NAS, ou plutôt d'un modèle parmi les plus abordables mais sans compromis sur la qualité. Il s'agit du DS119j de Synology.

Les sentiments sont partagés quand on parle du cloud, un concept assez fourre-tout qui représente, à la base, un espace de stockage qui n'est pas local, donc qui ne se trouve pas (uniquement) sur votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette.

Typiquement, il s'agit des immenses centres de données gérés par les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), et qui hébergent des milliards de gigabytes de photos, vidéos ou fichiers en tout genre.

Le cloud, qu'on le veuille ou non…

Ce cloud, vous l'utilisez souvent sans le savoir, vous y êtes parfois forcé et contraint par définition. C'est un mal nécessaire, si on voit les choses du mauvais côté. Deux exemples: votre profil Facebook (avec toutes vos photos et vidéos uploadées par vos soins ou ceux de vos amis) n'est pas stocké sur votre smartphone, mais sur les serveurs du réseau social. Et vos emails Gmail, très populaires, sont stockés, pièces jointes comprises, sur les serveurs de Google. Tout ce cloud est essentiel pour garantir un accès permanent et une sauvegarde de vos messages, de vos fichiers: imaginez qu'à chaque changement de smartphone ou d'ordinateur, vous perdiez tout…

Il y a un autre type de cloud, que l'on peut qualifier de volontaire. C'est celui que vous choisissez pour sauvegarder les fichiers qui vous sont chers, dont vous avez besoin, que vous ne souhaitez pas égarer. Il y a de nombreuses entreprises qui proposent ce genre de service, mais à nouveau, les GAFAM sont les plus populaires, offrant souvent le meilleur rapport qualité/prix. Il s'agit de Google Drive, Microsoft OneDrive, iCloud d'Apple, etc… Pour quelques euros par mois, vous avez droit à un espace de stockage sur le serveur. Au plus vous payez, au plus vous avez de l'espace. Avec à la clé, un accès facilité sur n'importe quel genre d'appareils, des possibilités de sauvegarde total d'un ordinateur, ou de sauvegarde automatique et constant de votre galerie photo, qui vous suivra de smartphone en smartphone.

Mais pour tous ceux qui n'ont pas confiance, ou qui ne souhaitent pas payer d'abonnement, y a-t-il d'autres options ?

Eh bien oui, on y vient enfin: il y a la mise en place d'un 'cloud à la maison'. Et ça passe par ce qu'on appelle un NAS (Network Attached Storage, ou serveur de stockage en réseau), un boitier qui ressemble à un petit ordinateur.

s

Une version très grand public à 109€

L'entreprise taïwanaise Synology est depuis longtemps une référence dans le domaine du NAS. Elle a des solutions dédiées aux entreprises, mais également au grand public. Et le constructeur a sorti récemment une version particulièrement destinée à cette cible: le DS119j.

109€ prix recommandé, c'est vraiment bon marché, car il s'agit d'un mini-ordinateur avec son mini-système d'exploitation. Il faut ajouter un disque dur, cependant. Et c'est une bonne chose de pouvoir choisir, car tout dépend de vos besoins en espace et en rapidité. Un SSD (disque plus rapide mais plus cher) de 1TB coûte au minimum 150€. Un simple disque à aiguille (moins rapide mais moins cher) de 500 GB se trouve à moins 40€. Vérifiez tout de même la compatibilité du disque sur cette page ou sur https://www.synology.com/fr-fr/compatibility.

Quoi qu'il en soit, il est possible de créer son propre cloud pour moins de 150€…

Une installation facile

La première étape, c'est installer le disque dur dans le NAS. Ce n'est pas bien compliqué, vous verrez, les tailles des disques sont standards dans le commerce: 2,5 ou 3,5 pouces. Le boitier est livré dévissé, donc il est simple de fixer le disque avec les vis fournies, et de refermer le tout.

Ensuite, il faut relier le NAS avec un câble réseau à votre routeur. Pas de version Wi-Fi, Synology sait bien que le sans-fil n'est pas assez stable et fiable que pour permettre des performances constantes et une expérience d'utilisation correcte. Il a bien raison sur ce point…

Puis vous l'allumez et ouvrez un navigateur sur un ordinateur, porte d'entrée pour accéder à votre NAS. La page find.synolgy.com analyse les NAS connectés à votre réseau, et trouve immédiatement le nouveau. Après une dizaine de minutes d'installation et configuration du disque, vous voilà fin prêt.

ss

Un vrai OS

Vous le constaterez rapidement, la page web qui sert à accéder au NAS ressemble à un système d'exploitation. Il s'agit en effet de DSM, pour Disk Station Manager. C'est un véritable OS, et il est mis-à-jour aussi souvent que Windows. Il en est à la version 6.2.1.

Les logiciels utilisables sur le DSM sont appelés des paquets, un terme qui n'est pas très parlant en français, mais soit. Et c'est dans le "centre de paquets" que vous gérez ces fonctionnalités propres à votre NAS. Il y en a beaucoup, et ils sont principalement liés à la productivité, au travail et au stockage.

Sachez que, et c'est une fonction très appréciée, la plupart des télévisions (de moins de 10 ans environ) reliées au même réseau que le NAS peuvent diffuser les vidéos/photos/musiques qui s'y trouve, sans devoir installer le moindre logiciel supplémentaire. On a essayé et ça fonctionne rapidement, même si le lecteur natif de votre TV n'est sûrement pas le plus performant.

Et votre Cloud maison ?

Parmi les paquets recommandés au démarrage, il y a Drive. C'est la nouvelle version de la solution cloud du DSM de Synology, et ça fonctionne de la même manière, à peu de choses près, que Google Drive ou Microsoft OneDrive.

Cela signifie qu'il y a des applications pour ordinateur et appareil mobile. Dès qu'un fichier est placé dans ce dossier Drive (à partir d'un PC ou d'un smartphone), il est répercuté sur votre NAS et a priori sur tous vos appareils (selon la manière dont vous le configurez).

Le mode de fonctionnement est donc parfaitement identique aux solutions professionnelles et payantes via abonnements, mais bien entendu, votre NAS n'est pas protégé. Les pannes sont rares, mais un disque dur peut se "casser", et récupérer le contenu est fastidieux et cher. Si votre bourse le permet, optez donc pour une version un peu plus onéreuse: le DS218, par exemple, qui a deux emplacements pour disque dur. Il est possible de le configurer dès le départ de telle sorte que l'un est une copie permanente de parfaite de l'autre. C'est donc une sauvegarde supplémentaire. Nous l'avons essayé également et il s'avère plus rapide à l'usage, car mieux équipé au niveau des composants.

Enfin, on vous conseille de cacher votre NAS afin d'éviter le vol, voire de le protéger contre les chutes ou les incendies. De plus, si vous optez pour un disque dur classique, sachez que le bruit est assez important (c'est encore mécanique), et qu'il tourne pratiquement tout le temps en cas de configuration en mode 'cloud'. Dans un petit salon, ça peut être gênant. Dans une chambre, carrément.

L'application "Moments" pour les photos de votre mobile: peut mieux faire

Les développeurs de Synology ont également créé l'application "Moments", accessible via le DSM, donc via la page d'un navigateur. Vous y stockerez idéalement tous vos dossiers photos anciens lors de l'installation.

Mais le but de Moments, c'est de l'installer aussi sur votre smartphone (ou ceux de votre famille). Cette application Android et iOS a l'ambition de remplacer votre 'galerie' photo, et de faire la même chose que Google Photos, c'est-à-dire de sauvegarder, ranger, classer, localiser toutes vos photos et vidéos. Vous pourrez donc les consulter par la suite sur la plateforme 'Moments' de votre NAS.

Dans la pratique, la synchronisation s'est montrée un peu lente avec le NAS, alors qu'on a démarré une nouvelle galerie avec seulement trois photos. A voir avec les améliorations de l'application dans le futur, mais elle est loin d'égaler actuellement Google Photos, la référence dans le secteur.

Conclusion

Si vous ne faites pas confiance aux géants du numérique (Google, Microsoft, Apple, etc), ou si vous n'aimez pas les formules d'abonnement payant pour sauvegarder les données qui vous sont chères, il est possible de créer son propre cloud avec un NAS. Plusieurs marques existent, mais Synology est l'une des plus actives dans le domaine, et son logiciel est régulièrement mis à jour et amélioré.

On a essayé plus particulièrement le DS 119j, un nouveau modèle très abordable qui se trouve à 109€ (hors disque dur). Voici nos conclusions:

LES PLUS

Installation simple et guidée, interface claire, nombreuses options pour les connaisseurs mais grande accessibilité pour les novices. Bref, à 149€ avec un disque dur, c'est une solution idéale pour stocker 1TB de données personnelles à vie. A titre de comparaison, il faut compter 3€/mois chez Google et Apple pour un espace total de stockage perso de 200GB, et 10€/mois pour 2TB. Et ce sont les moins chers. Microsoft demande 2€/mois pour 50 GB (le reste, c'est couplé à Office 365), Dropbox demande 10,99€/mois pour 1TB.

Les NAS de Synology, et donc le DS119j, sont des appareils durables: l'OS est mis-à-jour durant de nombreuses années, les fonctionnalités évoluent, et tout ce qui change avec un nouveau modèle, c'est (parfois) la rapidité de l'interface, la compatibilité avec de nouveaux formats vidéos (4K, HDR, etc) que vous pourriez stocker dessus. Bref, dans la plupart des cas, vous êtes partis pour vieillir avec votre NAS. Il y a également une grande communauté d'utilisateurs qui parlent des fonctionnalités sur des forums.

Le 119j est petit, discret, même élégant. Il ne dénote pas dans une armoire ou sur un bureau.

LES MOINS

C'est valable pour tous les NAS: si vous faites votre propre cloud, il n'y a pas de sauvegarde en dehors de votre maison. Donc en cas d'incendie, de vol, les données sont perdues (celles du NAS, pas celles synchronisées sur votre PC ou votre smartphone, par exemple).

Particularité du DS119j: il n'y a de la place que pour un seul disque dur. Pas de duplication possible vers un autre disque: pour ce faire, il faut s'orienter vers des versions un peu plus chères des NAS de Synology, celles qui proposent 2 baies (ou plus). Vous pouvez alors mettre deux disques durs à l'intérieur, et les configurer pour que l'un soit une copie parfaite et constante de l'autre. Donc si l'un des disques plante, l'autre prend le relais…

Pour l'application 'Moments', qui a l'ambition de faire aussi bien que Google Photos, on est loin du compte. L'idée est la même, mais les performances, la stabilité et la facilité d'utilisation sont en retrait… Synology n'a pas la même armée d'ingénieurs que Google, et ça se voit.


 
 

 

 

 

Vos commentaires