En ce moment
 
 

Test Rowenta X-Force 11.60: un aspirateur-balai qui se plie en deux, ça change tout

Les tests de Mathieu: un aspirateur-balai qui se plie en deux, ça change tout
 
Les tests de Mathieu
 

D'une simple pression sur un bouton, le tube principal s'articule pour vous permettre de passer l'aspirateur en-dessous d'un meuble, d'un lit, d'une table basse ou d'un fauteuil. Une fonction très pratique pour un appareil à 349€ qui ne présente presque pas de défaut.

J'aime bien vous parler des appareils qui se réinventent, profitant des progrès effectués au niveau de la miniaturisation des composants et de l'amélioration des batteries. C'est le cas des aspirateurs, notamment. Du vieux traineau avec sac à poussière, on est passé, grâce aux innovations de Dyson il y a déjà un dizaine d'années, à des aspirateurs 'balai', sans sac et sans fil.

De nombreuses entreprises tentent d'imiter Dyson depuis lors, mais les ingénieurs anglais gardent généralement une longueur d'avance, grâce à leur solide assise financière (les marges sont confortables…) permettant de financer les centres de recherche et développement.

Pour se démarquer, il faut donc innover. Miele m'avait déçu avec son Triflex qui manquait un peu de tout, donc j'avais des craintes quand Rowenta m'a proposé d'essayer son X-Force Flex 11.60. Hé bien… j'avais tort.


 
 

Plus utile qu'on le pense, cette charnière

Sa caractéristique principale, c'est sa capacité à plier son tube principal. Pour passer sous un meuble, une table, une chaise, un lit… il faut parfois se pencher plus ou moins fort. Dans certains cas, c'est impossible, car la batterie ou le moteur peuvent empêcher d'atteindre toute la surface cachée.

Le Rowenta X-Force Flex a un bouton situé au centre de son tube d'aspiration principal. Un simple appui du pouce débloque ce tube, qui peut se plier et vous permettre de le faire glisser sur une profondeur d'environ 50 cm.

La remise en place est très simple: vous remettez le tube droit d'un mouvement sec, et il se rebloque facilement, il ne faut pas réappuyer sur un bouton.

Expliqué comme ça, ça peut sembler 'gadget'. Mais il n'en est rien. En réalité, plusieurs fois par passage d'aspiration, dans une pièce de vie ou une chambre, on a besoin de passer en-dessous de quelque chose. Fini de se casser le dos en le courbant, un simple appui du pouce suffit.

Et le reste ?

A 349€, le Rowenta X-Force 11.60 se situe dans le milieu de gamme. Il y a des appareils moins chers qui ne fonctionnent pas toujours très bien, et puis au-dessus, principalement les nombreuses variantes de Dyson.

A part son tube articulé, cet aspirateur propose également une position baptisée 'Stop & Go', qui permet de le faire tenir droit plus ou moins n'importe où (le tube vient se bloquer dans la brosse d'aspiration motorisée).

Une brosse qui fonctionne plutôt bien, surtout au niveau de l'emmêlement des cheveux. D'habitude, il n'y a que Dyson qui parvient à éviter ce problème. Rowenta a aussi trouvé la formule et fait (presque) aussi bien. Il est possible de retirer complétement le tube et d'aspirer, car des courtes brossettes sont fixées sur le bloc moteur (mais ça n'est pas pratique à utiliser sur un escalier, par exemple) :


 

Son moteur DigitalForce est plutôt performant, et peut fonctionner en mode Eco ou Max. Je n'ai pas eu besoin du mode Max, ni dans mon salon, ni dans les chambres équipées de moquette dure et où les petites peluches accrochent pourtant bien. C'est le secret de ces brosses motorisées équipées de petits balais en plastique, qui tournent et décollent les crasses, nécessitant moins de puissance d'aspiration. Notez cependant que cette brosse n'est pas intelligente comme chez Dyson: elle ne détecte pas le type de sol (parquet ou tapis) pour adapter automatiquement sa puissance, une option plutôt pratique. 

En position Eco, l'autonomie est bonne: la batterie de 25,2 V vous permet d'aspirer pendant 45 minutes environ. J'ai pu confirmer cette durée théorique lors de mes tests. La batterie doit être retirée pour être chargée avec le transfo inclus, à moins d'installer le support mural qui chargera l'aspirateur tout en le soutenant. 

Deux bémols

Le premier concerne le bac à poussières, qui n'est pas des plus simples à vider (or avec les aspirateurs balais, ça doit se faire régulièrement, celui du Rowenta fait 0,9L). Il faut le retirer de l'aspirateur, dévisser un petit couvercle puis vider le bac dans une poubelle. Le risque de perdre quelques crasses lors de l'opération est assez important :

Autre bémol: la mesure de l'autonomie restante de la batterie n'est pas très précise. Il y a 3 niveaux visuels seulement, et il m'est arrivé, entre plusieurs passages sans recharge, que les deux derniers s'épuisent beaucoup plus rapidement que le premier…

Pour le reste, ce Rowenta est un bon aspirateur sans fil, livré dans sa version à 349€ avec quelques accessoires basiques (suceurs) et un support mural standard qui permet la recharge sans devoir retirer la batterie. Il existe une version Aqua qui inclut le nettoyage du sol à l'eau en plus de l'aspiration (399€). Notez qu'il y a des actions cashback officielles en Belgique jusqu'au 30 juin (-50€ ou -70€).



 
 
 
 

 




 

Vos commentaires