En ce moment
 
 

Russie: le maire de Moscou reconnaît l'existence d'un site radioactif

 
 

(Belga) Le maire de Moscou a reconnu vendredi que des déchets radioactifs datant de l'URSS se trouvaient près du tracé d'une nouvelle autoroute, à laquelle des écologistes s'opposent depuis des mois par crainte d'une propagation de la pollution.

"Nous sommes confrontés à un problème hors du commun : des déchets radioactifs", a annoncé Sergueï Sobianine dans un message publié sur son site Internet, sa première prise de parole sur le sujet. Les autorités, qui n'avaient jusqu'à présent pas admis officiellement le problème, vont "liquider cette décharge" et poursuivre le chantier, a-t-il assuré. Située au sud-est de la capitale russe, l'autoroute doit enjamber la Moskova à côté du site d'une ancienne usine métallurgique ayant entreposé, dans les années 1950 et 1960, des déchets radioactifs sur un terrain proche de cette rivière. Lancé en 2018, le chantier fait partie d'un grand projet de périphérique qui doit relier plusieurs banlieues de Moscou, l'une des villes les plus grandes d'Europe. Sergueï Sobianine a affirmé que la contamination radioactive était "insignifiante" sur le tracé prévu, et promis des "relevés constants" pendant la construction. Sans préciser les niveaux de radiation, cet allié du Kremlin a également annoncé une "décontamination à grande échelle" d'endroits du site plus fortement touchés par la pollution. Selon Greenpeace, l'autoroute passera toutefois par cinq endroits où la radioactivité atteint plus de 1 microSievert par heure, soit près de trois fois le niveau observé habituellement dans la nature. Cela pourrait signifier que des déchets y sont enfouis, affirme l'ONG. Le mois dernier, des opposants au projet avaient réussi à y stopper des véhicules apportant des matériaux de construction. Ils ont depuis installé un camp sur place pour empêcher le retour des ouvriers. (Belga)




 

Vos commentaires