En ce moment
 
 

A quoi devez-vous faire attention si vous voulez profiter de la réouverture des voyages à l'étranger?

A quoi devez-vous faire attention si vous voulez profiter de la réouverture des voyages à l'étranger?
(c)Pixabay
 
CORONAVIRUS
 

Les Belges ont la bougeotte et on les comprend. Mais à quoi doivent-ils absolument faire attention s’ils veulent voyager ? D’abord vous poser la question du voyage lui-même ! Même si l’interdiction est levée, voyager à l’étranger est toujours fortement déconseillé pour l’instant par le gouvernement. Mais si votre décision est prise, il y a une série de précautions à prendre. D’abord, vérifier quel est le statut (vert, orange ou rouge) du pays de destination et quelles sont les conditions pour y entrer. Vous allez plus que probablement devoir fournir un test récent négatif et/ou plus que probablement dans les prochains mois une preuve de votre vaccination via le passeport vaccinal. Celui-ci devrait être effectif pour début juillet. Estimez aussi le risque de devoir faire une quarantaine à votre retour. Éventuellement à vos frais, c'est-à-dire sans salaire garanti.

Dois-je prendre une assurance annulation ?

L’assurance annulation ne couvre généralement pas les risques liés aux pandémies. Si vous souhaitez annuler votre voyage pour des raisons de fermeture de frontière, de quarantaine sur place, c’est sans doute votre tour-opérateur, votre compagnie aérienne ou votre agence de location de vacances qui est l’élément-clé.

Vérifiez les conditions générales et surtout les conditions spécifiques au COVID. Vérifiez bien dans quel cas vous pourrez récupérer votre argent et sous quelles conditions. Pouvez-vous, par exemple, modifier votre réservation et, si oui, combien de fois, jusqu’à quand, mais aussi combien cela vous coûterait.

Ce qui est clair, c’est que si vous réservez un voyage organisé dans une zone qui devient rouge, vous pourrez annuler le voyage et obtenir un remboursement. Idem, si le vol que vous avez réservé est annulé. Et si c’est mon voyage qui est annulé ? Les voyageurs peuvent prétendre au remboursement des sommes payées au plus tard dans les 14 jours suivant l’annulation.

Mais, restez à l’écoute des propositions d’alternatives qui seront plus que probablement proposées par votre voyagiste.

Est-ce qu’il existe des problèmes spécifiques à la crise du COVID lorsque je suis sur place au cours de mon voyage ?

Oui. Les enjeux sont la quarantaine imposée éventuellement à votre retour selon la couleur de la zone, mais aussi potentiellement sur place. Le refus de rapatriement éventuel si vous tombez malade en vacances ou si une épidémie éclate.

Comme vous le constatez, les règles sont complexes et de manière générale, je ne peux que vous recommander de vous rapprocher d’un bon voyagiste, d’en parler ouvertement avec lui, de poser les bonnes questions et d’examiner les risques divers avant de décider de votre voyage. Ils sont parfaitement au courant. De manière générale, dans les conditions actuelles, il vaut mieux passer par un voyagiste que de jongler vous-mêmes avec des réservations de vols, de voiture, de maisons de vacances ou d’hôtels.


 

 




 

Vos commentaires