En ce moment
 
 

Disparition de Maddie McCann: lors d'une soirée arrosée, le principal suspect se serait vanté de l'avoir enlevée

Disparition de Maddie McCann: lors d'une soirée arrosée, le principal suspect se serait vanté de l'avoir enlevée
(c)ISOPIX
maddie

Une enquête top secrète impliquant des forces de police de trois pays différents, à savoir l'Allemagne, le Portugal et le Royaume-Uni, aura donc permis aux enquêteurs de cibler Christian Brückner, comme principal suspect de la disparition de la petite Maddie McCann. Mais l'élément déclencheur de cette piste aura été la "confession" faite à un ami dans un pub allemand par le principal suspect, lors d'une soirée arrosée en 2017.

Mai 2017. Christian et son ami partagent une soirée arrosée dans un pub allemand. Tout à coup, le visage de Maddie McCann apparaît à l'écran. A l'occasion des 10 ans de la disparition de la petite fille britannique dans une station balnéaire portugaise, la police lance un appel à témoin. Christian, ivre, l'aperçoit et se vante à son interlocuteur: "Je sais tout ce qu'il s'est passé concernant Maddie McCann. Je l'ai enlevée", confie-t-il à son ami, qui ne sait pas s'il doit prendre ces dires au sérieux, selon le journal du Sun.

Cette confession suscite pourtant la curiosité de son interlocuteur. Mais ce n'est que plus tard, que l'homme accordera de l'importance à ces propos. En effet, l'Allemand, dans un élan de vantardise, montre à son ami une vidéo d'un viol qu'il a commis sur une femme plus âgée. Devant la gravité des images qu'il découvre, l'ami décide d'en informer la police.

Ces révélations bibitives braquent alors tous les projecteurs sur la personne de Christian Brückner, 43 ans, et en font la cible "numéro 1" des détectives.

Christian B. possède, en effet, un lourd casier judiciaire. Il comporte 17 condamnations pour crimes sexuels contre des enfants, cambriolage et trafic drogues. Des faits ayant commencé dès son adolescence.

"Son passé judiciaire avait bien suscité l'intérêt de la police portugaise en Algarve des années auparavant, mais pour une raison que l'on ignore, ce vagabond qui voyageait fréquemment entre l'Allemagne et le Portugal, avait réussi à passer entre les mailles du filet, jusqu'au 10e anniversaire de la disparition de Maddie et cette fameuse soirée arrosée", écrit le DailyMail.

Apparemment, Christian Brückner avait également montré à un autre ami une vidéo de lui attaquant une dame âgée. L'ami décrit qu'il est impossible que ces faits aient été commis par une autre personne. "Après l'attaque, on peut le voir retirer son masque pour révéler son visage", a-t-il décrit au Daily Mail.

Ses témoignages accablants et l'ADN d'un cheveu du principal suspect récolté sur les lieux du crime auraient permis son inculpation dans l'enquête sur un viol perpétré sur une touriste américaine de 72 ans, en septembre 2005 à Praia da Luz (soit 18 mois avant la disparition de Maddie McCann). Christian Brückner se serait introduit au domicile de la retraitée pour la cambrioler. Il lui aurait alors infligé des sévices sexuels. Il a été condamné en décembre 2019 pour ces faits et est actuellement en prison. 

Ses "affirmations sur son lien avec la disparition de Maddie" ont mis en route une opération de police top-secrète. Des officiers de Grande-Bretagne, d'Allemagne et du Portugal ont lié les éléments de leurs enquêtes et ont procédé à de multiples interrogatoires sans jamais révéler la nature de l'enquête. Ils voulaient un dossier solide et des conclusions satisfaisantes avant de faire un dernier appel à témoins.

Les policiers sont désormais convaincus que Christian Brückner doit répondre à un nouveau crime: l'enlèvement de Maddie.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

 

Vos commentaires