En ce moment
 
 

DIRECT - Guerre en Ukraine: les Ukrainiens annoncent la prise de plusieurs localités par les forces russes dans l'Est, la Bulgarie et la Pologne privées de gaz russe

DIRECT - Guerre en Ukraine: les Ukrainiens annoncent la prise de plusieurs localités par les forces russes dans l'Est, la Bulgarie et la Pologne privées de gaz russe
 
UKRAINE
 

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

DIRECT RTL INFO

20h34 - L'Ukraine s'attend à "des semaines extrêmement difficiles"

L'Ukraine a dit mercredi s'attendre à "des semaines extrêmement difficiles" face à l'armée russe qui "a déjà accumulé des forces pour une offensive majeure dans l'est" du pays, priorité de Moscou.

"Nous avons des semaines extrêmement difficiles à venir", a prévenu le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov, dans un communiqué sur Facebook, appelant les Ukrainiens à "la résilience et l'unité" après plus de deux mois de conflit avec la Russie.

"Malheureusement, nous allons perdre encore des soldats avant de gagner", a-t-il ajouté, estimant qu'"il y aura plus de destructions et de blessés".

Selon lui, l'armée russe, "déjà consciente de sa défaite stratégique, va tenter d'infliger le plus de souffrances possibles" aux soldats ukrainiens qu'il a exhortés à "tenir le coup".
 

17h30 - Poutine promet une riposte "rapide" en cas d'intervention extérieure

Le président russe Vladimir Poutine a mis en garde mercredi contre toute intervention extérieure dans le conflit en Ukraine, promettant qu'elle rencontrerait une riposte "rapide et foudroyante".

"Si quelqu'un a l'intention de s'ingérer de l'extérieur dans ce qui se passe (en Ukraine, ndlr) et de créer des menaces inacceptables pour la Russie, ils doivent savoir que notre riposte (...) sera rapide et foudroyante", a déclaré M. Poutine devant le Parlement russe.

15h25 L'Ukraine affirme avoir frappé les forces russes sur l'île aux Serpents

L'armée ukrainienne a affirmé avoir bombardé les positions russes sur l'île aux Serpents, en mer Noire, devenue symbole de la résistance ukrainienne depuis le début de l'invasion des forces russes le 24 février.


"Nos forces ont effectué des frappes sur les positions de l'ennemi sur l'île aux Serpents", a indiqué mardi soir le commandement Sud de l'armée ukrainienne sur Facebook, affirmant avoir touché un "poste de contrôle" et détruit un système antiaérien. "Les pertes des Russes sont en train d'être clarifiées", a-t-il ajouté. La Russie n'a pas confirmé que des tirs avaient touché l'île, dont elle a pris le contrôle peu après le début de son invasion de l'Ukraine le 24 février.

13h46 - La suspension des livraisons de gaz russe est une réponse à "des actes inamicaux" 

La suspension des livraisons de gaz russe à la Bulgarie et à la Pologne, pour n'avoir pas payé en roubles comme exigé, est la conséquence d'actes hostiles inédits contre la Russie, a affirmé mercredi le Kremlin. "Les conditions qui ont été fixées font partie d'une nouvelle méthode de paiement élaborée après des actes inamicaux sans précédent dans le domaine économique et financier" après l'offensive russe en Ukraine, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

12h39 - La Russie interdit d'entrée 287 parlementaires britanniques

La Russie a interdit mercredi à 287 membres de la Chambre basse du Parlement britannique d'entrer dans le pays, en représailles à une mesure similaire de Londres contre des députés russes ayant soutenu l'offensive en Ukraine. "Les personnalités visées, dont l'entrée en Russie a été interdite, ont participé le plus activement à l'instauration de sanctions anti-russes par Londres", a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué accompagné de la liste des parlementaires concernés, 287 sur les 650 membres de la Chambre.

11h51 - Kiev évoque des renforts russes en approche dans le cadre de l'offensive orientale

Les forces russes prévoient d'accélérer leur offensive dans l'est de l'Ukraine avec davantage de renforts militaires russes, a annoncé mercredi l'armée ukrainienne.

Les Russes ont déployé deux bataillons tactiques de la région de Belgorod, juste au nord de la frontière ukrainienne, dans la ville d'Izioum, à l'est de l'Ukraine, a indiqué l'état-major de l'armée ukrainienne sur sa page Facebook. Deux autres divisions de missiles Iskander-M étaient également déployées depuis la région de Belgorod, a indiqué l'Ukraine.

10h16 - Le prix du gaz poursuit son rebond après l'arrêt des livraisons russes à la Pologne

Le prix européen du gaz poursuivait sa remontée mercredi, après l'arrêt des livraisons de gaz russe à la Pologne et à la Bulgarie.

Le cours du TTF-future pour livraison en mai sur le marché néerlandais, référence en Europe, atteignait vers 09h00 116 euros le MWh, en progression de 13% par rapport à mardi soir. Le prix du gaz avait déjà franchi la barre symbolique de 100 euros le MWh mardi, après l'annonce de la décision du géant énergétique russe Gazprom.

10h09 - Suspension du gaz russe: l'Union européenne s'est "préparée"

L'UE s'était "préparée" à une interruption du gaz russe et prépare "une réponse coordonnée", a déclaré mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, après la suspension par Gazprom des livraisons à la Bulgarie et la Pologne.

"L'annonce de Gazprom est une nouvelle tentative de la Russie de nous faire du chantage au gaz. Nous sommes préparés à ce scénario. Nous élaborons notre réponse européenne coordonnée. Les Européens peuvent être sûrs que nous sommes unis et solidaires avec les États membres touchés", a-t-elle réagi sur Twitter.

9h53 - Moscou dit avoir détruit lors d'une frappe une "grande quantité" d'armes 

L'armée russe a affirmé mercredi avoir détruit une "grande quantité" d'armes livrées à Kiev par les Etats-Unis et des pays européens, lors d'une frappe de missiles dans le sud-est de l'Ukraine. "Des hangars avec une grande quantité d'armes et de munitions étrangères, livrées aux forces ukrainiennes par les Etats-Unis et des pays européens, ont été détruits avec des missiles de haute précision Kalibr tirés depuis la mer sur l'usine d'aluminium de Zaporojjia", dans le sud-est de l'Ukraine, a indiqué le ministère russe de la Défense.

9h13 -  Selon Londres, l'Ukraine conserve le contrôle sur l'essentiel de son espace aérien

L'Ukraine conserve le contrôle de la majeure partie de son espace aérien, rapporte mercredi le ministère britannique de la Défense. Selon la mise à jour quotidienne des renseignements du Royaume-Uni, la Russie n'a pas réussi à clouer au sol l'armée de l'air ukrainienne ni à désactiver les défenses aériennes.

Selon le ministère britannique, la Russie mène principalement des frappes aériennes dans le sud et l'est de l'Ukraine en soutien à ses forces terrestres. Moscou a moins de possibilités d'attaques dans le nord et l'ouest, car l'accès à l'espace aérien y est "très limité".

8h38 - L'Ukraine annonce la prise de plusieurs localités par les forces russes dans l'Est 

L'armée ukrainienne a reconnu mercredi une avancée des forces russes dans l'Est du pays, avec la prise de plusieurs petites localités dans la région de Kharkiv et dans le Donbass.

Les forces russes progressent depuis Izioum, déjà sous leur contrôle, en direction de Lyman et près de Severodonetsk, l'une des grandes villes d'importance de la région: elles ont pris les localités de Velyka Komychouvakha et Zavody, dans la région de Kharkiv, et celles de Zaritchné et Novotochkivské, dans la région de Donetsk, a indiqué le ministère de la Défense ukrainien dans son rapport matinal.

6h31 - Un dépôt de munitions russe situé à la frontière ukrainienne en feu

Un dépôt de munitions a pris feu dans la région russe de Belgorod, à la frontière avec l'Ukraine. Il est situé près du village de Staraya Nelidovka, a déclaré le gouverneur de la région, Vyacheslav Gladkov, sur Telegram. Le feu a depuis été éteint et aucune maison n'a été détruite ni aucun civil tué, a-t-il précisé.

Moscou a accusé à plusieurs reprises les forces armées ukrainiennes de mener des attaques sur le territoire russe, notamment sur un village près de Brjansk. Selon les Russes, des dépôts de carburant y ont également été incendiés. Début avril, le gouverneur de Belgorod avait déjà déclaré que des hélicoptères ukrainiens avaient attaqué un dépôt de carburant.

6h26 - Les objectifs de la Russie vont bien au-delà de l'Ukraine, selon Zelensky

Volodymyr Zelensky estime que les objectifs de la Russie vont bien au-delà de sa guerre contre l'Ukraine. "Le but ultime des dirigeants russes n'est pas seulement de s'emparer du territoire de l'Ukraine, mais de démembrer tout le centre ainsi que l'est de l'Europe et de porter un coup mondial à la démocratie", a déclaré le président ukrainien dans un message vidéo nocturne publié mardi sur Telegram.

Une "grève mondiale contre la démocratie" fait également partie des objectifs de Moscou, accuse Zelensky. La poursuite des attaques contre l'Ukraine, notamment dans la région d'Odessa ou dans le Donbass, ne ferait qu'apporter à la Russie "de nouvelles pertes", a-t-il par ailleurs déclaré.

5h10 - Poutine a "l'espace politique" pour se retirer d'Ukraine, estime Boris Johnson

Le président russe Vladimir Poutine dispose de "l'espace politique" nécessaire pour mettre fin à son invasion de l'Ukraine, en partie grâce à la censure instaurée en Russie, a déclaré mardi le Premier ministre britannique Boris Johnson.

"Compte tenu du soutien massif de la Russie à ce qu'il fait, de l'apparente indifférence des médias russes à l'égard de ce qui se passe réellement en Ukraine, le paradoxe est que Poutine dispose de beaucoup d'espace politique pour faire marche arrière et se retirer", a déclaré Boris Johnson sur TalkTV.

0h07 - Les Pays-Bas vont livrer des obusiers blindés à l'Ukraine

Les Pays-Bas fourniront "un nombre limité" d'obusiers blindés de type Panzerhaubitze 2000 à Kiev, a déclaré mardi le gouvernement néerlandais, alors que les forces russes continuent à grignoter du terrain dans l'est de l'Ukraine.

Ces obusiers représentent l'artillerie "la plus lourde de l'armée" néerlandaise, selon le ministère de la Défense, et permettent d'éliminer des cibles ennemies à 50 kilomètres dans toutes les conditions météorologiques. L'Allemagne assurera pour sa part la formation de soldats ukrainiens au maniement de ces blindés, et fournira des munitions.

21h55 - Gazprom suspend aussi ses livraisons de gaz vers la Bulgarie dès mercredi

Le géant russe Gazprom suspendra dès mercredi ses livraisons de gaz vers la Bulgarie, a indiqué mardi soir le ministère bulgare de l'Énergie, cité par l'agence de presse étatique russe Tass. Le gouvernement bulgare évoque son refus de se plier aux nouvelles exigences du fournisseur.

"Aujourd'hui, Bulgargas EAD a reçu la notification que les livraisons de Gazprom Export seront suspendues à partir du 27 avril 2022", a indiqué le ministère de l'Économie dans un communiqué, alors que ce pays des Balkans est fortement dépendant du gaz russe. Cette décision de Gazprom suit de près l'annonce faite par l'entreprise russe de cesser ses livraisons à destination de la Pologne dès mercredi 08h00. Moscou réclame d'être payée en roubles, une demande déjà rejetée par plusieurs pays comme l'Allemagne, l'Autriche et la Pologne.


 

Vos commentaires