En ce moment
 
 

Télévision, ministères, coordonnées de politiciens: le collectif de hackers Anonymous lance sa cyberguerre contre la Russie (photos)

Ministères, site de l'armée, télévision d'état: les hackers d'Anonymous lancent leur cyberguerre contre la Russie (photos)
 
UKRAINE
 

Les activistes d'Anonymous, un groupe mondial de pirates informatiques anonymes, a déclaré la cyberguerre à la Russie. Le groupe l'a confirmé il y a 48 heures dans un message publié sur les réseaux sociaux. Depuis lors, de nombreuses attaques informatiques ont ciblé des intérêts russes. Une lutte qui se poursuivra tant que la guerre en Ukraine n'aura pas pris fin.

30 minutes après l'annonce de ces opérations, la chaîne d'état Russia Today a notamment été visée. Ciblée par une attaque, elle a vu son site être inaccessible pendant de longues minutes. Hier, des "Anons", comme on appelle ces pirates masqués, ont réussi à mettre hors service le site du Ministère de la Défense russe. La base de données, constituée notamment des coordonnées de nombreux membres du personnel de ce Ministère, a aussi été divulguée en ligne. Le Kremlin, le Parlement russe ou d'autres services de l'État russe ont aussi constaté des cyberattaques ces dernières heures.

Sur les réseaux sociaux, le groupe Anonymous affirme vouloir lutter contre le fascisme et a appelé tous ses membres à se joindre au combat virtuel. Seule consigne: ne pas cibler les banques, dont le piratage aurait un impact négatif sur la vie des citoyens, considérés comme n'étant pas responsables de la guerre. Ce n'est pas la première fois qu'Anonymous s'implique dans de telles opérations, ayant déjà ciblé des djihadistes, l'état chinois et même les sites web de Donald Trump par le passé. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Le site officiel du Kremlin inaccessible

Le site web officiel du Kremlin, Kremlin.ru, était hors-ligne samedi après-midi. Le collectif de hackers Anonymous a revendiqué cette attaque. "Des opérations sont en cours pour maintenir les sites gouvernementaux russes hors ligne et pour diffuser des informations au peuple russe sans qu'elles ne soient soumises à la machine de censure de l'État Poutine", a déclaré le groupe sur Twitter. 

 


 

Vos commentaires