En ce moment
 
 

"Massacre à la tronçonneuse" à Schaerbeek: 24 bouleaux abattus, ce sont les habitants qui l'ont demandé

 
 

Léna n'en revient pas. Les bouleaux argentés qu'elle a l'habitude d'admirer en se rendant chez sa fille à Schaerbeek ont été abattus en début de semaine. Au total, 24 arbres ont disparu. Pourquoi ?

"Mais qui en veut donc à nos arbres ?", s'interroge Léna, l'une de nos alerteuses via le bouton orange Alertez-nous. Cette habitante de Woluwe-Saint-Pierre de passage dans la commune de Schaerbeek se dit "choquée" par l'abattage de plusieurs arbres, avenue de Fortin, près de la place Meiser. Elle évoque un "massacre à la tronçonneuse". Elle raconte: "J'ai souvent admiré ces arbres. Des bouleaux avec des petites feuilles qui donnaient un côté très féerique. Toute la rue a été coupée. Les arbres ont été rasés", s'insurge Léna, photos à l'appui:

UneDeux
©Alertez-nous

"Ces coupes d’arbres s’apparentent à un acte de vandalisme, un acte de guerre! En voyant ça, je n’en croyais pas mes yeux et ça m’a d’autant plus indignée que souvent en passant j’admirais la vue et souhaitais prendre des photos", confie encore Léna. 

Une demande des riverains

Joint par notre rédaction, la commune apporte un contexte et une explication à cette opération. Cet abattage est le fruit d'un long processus débuté en 2018 lorsqu'une centaine de riverains ont interpellé la commune via une pétition. "Les habitants de la rue se plaignaient de ces bouleaux argentés, qui est une des espèces d'arbres les plus allergènes qui soit", informe Déborah Lorenzino, échevine des Espaces verts à Schaerbeek. Elle ajoute : "Beaucoup de riverains avaient des réactions allergiques, des irritations à cause du pollen de ces arbres. Ils nous ont demandés de les abattre et de les remplacer."

UneTrois
©Alertez-nous - Photo prise avant l'abattage par Léna

Sur les 24 arbres de la rue, la moitié était en très mauvais état et l'autre moitié en état moyen, selon un rapport phytosanitaire commandité par la commune. A propos des arbres à la santé moyenne, "on aurait pu les garder, mais compte tenu des réactions allergiques de beaucoup d'habitants de la rue, cela aurait été insensé d'en enlever une partie et pas l'autre", précise l'échevine des Espaces verts.

Des nouveaux arbres choisis par les habitants de la rue

Les 24 bouleaux abattus en début de semaine vont être remplacés par deux essences forestières: des pommiers ornementaux et des liquidambars d'Amérique. Ces deux espèces d'arbres vont être plantés en alternance dans les prochains jours. "Deux essences d'arbres très intéressantes en termes de biodiversité. Ils ont été sélectionnés en pleine concertation avec les habitants de la rue. Ces arbres ne présentent pas les inconvénients allergènes des bouleaux", précise-t-on du côté de Schaerbeek. 

La commune précise que toutes les formalités administrative liées à l'abatage et au replantage des arbres à l'avenue Fortin ont été respectées. La Région bruxelloise ayant octroyé un permis d'urbanisme. Déborah Lorenzino conclut : "Je suis désolée qu'on ait dû abattre des arbres. En tant qu'échevine des Espaces verts, je suis très sensible au sort des arbres. Mais c'est la santé des riverains et leur qualité de vie qui doit primer."


 




 

Vos commentaires